Temps forts

Le travail, c'est la santé... ou pas !

  • Santé
  • 10/03/2017 à 17h11
  • 02:15
Le travail, c'est la santé... ou pas !

1/1

Le travail, c'est la santé... ou pas !

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Jeudi et vendredi à Martigues s'est déroulé le premier Forum « Santé Travail », entre projections, stands, débats et tables-rondes.

 Luc Decosse pour MASE Méditerranée GIFFISE
 Mario Correia, directeur de l'Institut Régional du Travail
Le travail c'est la santé...? pas toujours. Dans le monde aujourd'hui, on recense chaque année plus de 2 millions de décès liés au travail, en regroupant les maladies professionnelles et les accidents. En comparaison, les guerres comptabilisent moins de 200.000 morts. En France, le chiffre annuel atteint plus de 1200 morts entre les accidents sur le lieu de travail (+500), les maladies professionnelles (+400) et les accidents mortels sur le trajet travail (+300). (données 2013 CNT-AIT).

Tout aussi réel, le mal au dos, les expositions à des produits toxiques, les troubles de la vue, de l'ouïe, et d'une manière générale les conséquences sur la santé de certaines activités professionnelles sont nombreuses même si elles ne sont pas forcément graves. Elles concernent autant les employés de bureau que les manutentionnaires, qu'ils soient salariés ou intérimaires, et aussi ceux qui travaillent de nuit ou sont exposés au soleil et aux intempéries. Des conséquences d'autant plus compliquées à faire reconnaître quand elles sont graves. La mortalité lié à l'amiante en est l'exemple le plus flagrant: interdite depuis 1997, l'amiante continue de faire des victimes, 10 par jour en moyenne selon l'ADEVIMAP. Un problème que l'Association de Défense des Victimes de Maladies Professionnelles de l'ouest de l'Etang de Berre a pris à bras le corps pour défendre des victimes qui craignent de ne plus être indemnisée à hauteur des préjudices subis.

« La prévention des troubles musculo-squelettiques pour les métiers de la manutention » (qui génèrent 87% des maladies professionnelles), « L'accès aux droits de santé en cas de maladie professionnelle ou d'exposition aux risques », « la prise en charge des personnes atteintes de pathologies liées au travail “, “la prévention des risques psycho-sociaux et la qualité de vie au travail”, autant de thèmes qui ne concernent pas seulement le secteur industriel.

La lutte contre les accidents du travail est de mise depuis longtemps dans les entreprises. Dans les grandes industries, il est impossible pour un sous-traitant d'obtenir un contrat s'il n'a pas de certification pour la prévention des accidents et des maladies professionnelles (voir vidéo avec Luc Decosse de MASE Méditerranée GIFFISE). Par contre, la prise en compte des risques psycho-sociaux, ceux qui entraînent le fameux “burn-out” ou d'autres troubles moins connus car plus insidieux est relativement récente, moins de 10 ans. Des risques bien réels même s'il est encore compliqué de les faire reconnaître dans les entreprises (voir vidéo avec Mario Correia, directeur de l'Institut Régional du Travail).

Le travail peut donc être la santé, à la condition d'être vigilant.