Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Martigues: Covid: tester, alerter, protéger

  • Santé
  • 03/04/2021 à 10h00
  • 02:11
S. André S. André
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Depuis le début du mois de mars, la Croix-Rouge intervient dans les villes du département pour proposer, aux habitants des quartiers d’habitat collectif, un dépistage rapide. Ce 2 avril, ce sont ceux de Canto-Perdrix et du Mas-de-Pouane, à Martigues, qui ont accueilli une brigade de lutte anti-Covid. Une trentaine de personnes ont été testées

« Nous sommes le vendredi 2 avril, il est 15h32, vous êtes négative. Restez vigilante, continuer de respecter les gestes barrières et aller consulter au moindre symptôme. » C’est comme cela que se termine la séance de dépistage proposée par la Croix-Rouge depuis la création des brigades de lutte anti-Covid, en mars dernier. Tester, alerter, protéger... telle est la mission de ces brigades qui sont actuellement trois sur le terrain mais qui devraient passer à six à partir du 1er mai. Elles sont composées d'un ou d'une professionnelle de la santé et de huit médiateurs.

C’est dans les quartiers de Canto-Perdrix et celui du Mas-de-Pouane, à Martigues, que l’une d'elles s'est installée le temps d'une journée. Ces cités d'habitat collectif figurent sur la liste établie par l’Agence régionale de santé, en lien avec la préfecture, selon des critères sanitaires. Cette liste est ensuite transmise à la Croix-Rouge qui s'organise avec les municipalités visitées : « Cela peut se passer en extérieur, en bas des bâtiments ou comme ici, dans une Maison de quartier, explique Alexandre Joinnet, l'un des coordinateurs. Nous sommes formés à effectuer ces tests antigéniques du SRAS-CoV-2. L’objectif est de tester un maximum de personnes et ce, sur des lieux différents. Ce sont des tests à résultat rapide, en 15 minutes, sans rendez-vous et gratuits. Il faut juste être muni de sa carte vitale et de sa carte d’identité. » 

Depuis deux mois, les brigades vont au cœur des quartiers, des arrondissements, à la rencontre des gens du voyage... En effectuant un dépistage massif, elles permettent la détection d’éventuelles personnes positives, et une meilleure orientation pour la suite des soins: « L’idée, c’est de rompre la chaîne de la transmission et de rencontrer les personnes asymptomatiques qui ne pensent pas être malades. Nous faisons de la prévention, participons aussi aux campagnes de vaccination, comme à Vitrolles, où nous sommes allés à la rencontre de potentielles personnes éligibles au vaccin. Nous surveillons aussi les effets secondaires possibles. » Ajoute Nathalie Linsale, l'une des médiatrices. 

Lors de cette journée de dépistage, sur les deux quartiers de Martigues, trente-deux personnes se sont présentées. Aucune personne n'a été détectée positive lors de cette opération. Les prochaines interventions sont prévues à Istres, Marseille et Aix. 

 La Croix-Rouge propose un numéro vert en direction des personnes isolées, en situation de cas contact ou alors détectées positives: 0805 666 564