Temps forts

Canicule et pollution : les Provençaux suffoquent

  • Santé
  • 29/06/2019 à 18h00
  • 01:50
c. lips c. lips
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C'est l'une des conséquences des fortes chaleurs et de l'absence de vent. La pollution à l'ozone s'installe dans le département et les personnes les plus fragiles, asthmatiques ou insuffisants respiratoires, souffrent deux fois plus

Elles sont en première ligne de cet épisode de canicule, infirmières libérales et autres aides soignantes qui rendent quotidiennement visite aux personnes les plus vulnérables. "À côté des proches de la famille, nous sommes les seules à nous rendre à leur domicile, témoigne Christine Marmeys, infirmière libérale à Martigues. Avec la pénurie de médecins et le fait qu'ils se déplacent de moins en moins chez les personnes âgées, on fait un travail de fond pour faire de la prévention, détecter les premiers signes de déshydratation et éviter l'hospitalisation."

Bien-sûr, il y a les conseils que l'on entend inlassablement depuis le début de la semaine et que les soignants mettent en œuvre : bien s'hydrater, bien s'alimenter, se mouiller, rester au frais, éviter de sortir aux heures les plus chaudes... Mais les risques vont au-delà de la surchauffe dans notre département. Records de températures, absence de vent et émissions de gaz d'échappement créént un cocktail très dangereux pour les personnes fragiles des voies respiratoires. 

Et si la plupart des patients trouvent des techniques pour se mettre au frais, climatiseurs, ventilateurs, serviettes mouillées etc... Difficile d'échapper à la qualité de l'air que l'on respire. "L'état de ma mère se dégrade, constate Nassiera Larkem, la fille d'une habitante de la cité de Notre-Dame des Marins à Martigues qui souffrent de problèmes respiratoires. C'est la première fois qu'elle a besoin d'être mise sous oxygène.

Les records de température ont été atteints cette semaine mais le mercure devrait encore rester à un niveau très élevé dans les jours à venir. Quelques conseils pratiques pour les personnes fragiles des bronches : évitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe (7h-10h / 16h-19h), reportez les activités qui demandent le plus d’effort et privilégiez des sorties brèves. 

En vidéo, regardez le reportage avec une infirmière libérale de Martigues au chevet des patients qui ont chaud et du mal à respirer.