Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Après deux ans sans médecin, une maison médicale digitale s’ouvre cité de la Castellane

  • Santé
  • 10/02/2022 à 15h28
  • 03:18
image pixabay

1/1

image pixabay

C. AMOUROUX C. AMOUROUX
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

La pénurie de médecins touche les zones défavorisées de plein fouet, les cités marseillaises ne font pas exception. La téléconsultation s'impose comme une solution. Demain, une maison médicale digitale sera inaugurée à La Castellane en présence de Zinédine Zidane.

Entretien avec un acteur majeur de la création de cette maison médicale: Philippe Metellus, neurochirurgien. 

 

Comment s’est imposé ce projet de maison médicale digitale au sein de la cité de la Castellane ? 

J’ai été approché il y a deux ans par un collectif associatif du quartier pour les aider à créer une maison médicale (...) Pour cela, il fallait trouver un médecin généraliste dont l’activité principale allait se dérouler sur place... On n'a pas réussi à trouver. Finalement, le collectif a eu vent d’une initiative qui a eu lieu à Paris dans le 94. Monsieur Coulibaly, un artiste, a réussi à monter un espace de médecine dans sa cité grâce au digital. Eux aussi étaient incapables de trouver un médecin. On s’est dit que ça pouvait être une solution rapide et efficace pour apporter des soins aux habitants de la Castellane. Avec le concours de la région et de l’ARS, on a déposé un dossier qui a été accepté. Dans l’urgence, c’est une solution. Il devrait y avoir 80% de télémédecine et 20% de présentiel au départ. 

La cité de la Castellane connaît une pénurie médicale importante, comment le digital va pouvoir combler ça ? 

Le dernier médecin généraliste qui exerçait dans la cité est parti il y a deux ans. Deux ans sans aucun médecin… Ce sera une bouffée d’oxygène d’avoir ce dispositif sur place, ne serait-ce que pour renouveler des ordonnances ou pour faire des soins et des consultations de premiers recours. Si on estime que la patient a besoin d’être vu physiquement, il sera redirigé vers le centre médical Mirabeau, la maison de santé de Malpassé ou même le CHU puisque l’initiative se fait en partenariat avec l’APHM.

Ça pose la question des déserts médicaux dans les cités, est ce que ce système de maison de santé digitale va être la règle dans le futur ?

On a énormément progressé avec la pandémie sur la médecine digitale. Elle ne remplacera pas la médecine médicale mais peut devenir une composante essentielle et indispensable, j’en suis persuadée. (...) Dans cette maison médicale, on va pouvoir faire de la téléconsultation experte. Le médecin généraliste aura accès à un agenda de professionnels pour obtenir des avis, c’est innovant. 

Pour ce qui est de la pénurie en périphérie de grandes métropoles c’est quelque chose que l’on voit de plus en plus. J’ai déjà été approché par des collectifs de la Busserine, d’Air Bel, des Caillols pour installer le dispositif dans ces quartiers. On va d’abord voir comment ça fonctionne et ensuite on pourra le décliner au sein de la Métropole et même dans le reste de la France 

Pour l’inauguration demain, Zinédine Zidane sera présent. Ses apparitions médiatiques sont rares, vous avez eu du mal à le convaincre ? 

Je n’ai pas eu à le convaincre. J’ai un lien avec lui car je me suis occupé de son frère dans le passé. (...) Chaque année il m’aide d’un point de vue médiatique en postant des annonces de mon congrès sur son instagram. Quand j’ai pensé à l’initiative dans la cité, sachant qu’il est originaire de la Castellane, je l’ai contacté. Quand je lui ai parlé du projet, je lui ai demandé s' il était d’accord pour venir lors de l’inauguration et il a répondu “pas de problème”. Sa présence va être un coup de projecteur énorme (...) et le fait qu’il soit du quartier crée une effervescence locale. J’y vais régulièrement pour finaliser l’inauguration, il y a une ambiance très excitante.  C’est une ferveur et une adhésion au projet, c’est très important pour nous.