Temps forts

Le centre du sommeil d' Aix prévient la somnolence au volant

  • Santé
  • 26/03/2012 à 07h59
  • 02:54
Electrodes qui permettent d' enregistrer le sommeil

1/4

Electrodes qui permettent d' enregistrer le sommeil

Analyse des cycles de sommeil

2/4

Analyse des cycles de sommeil

Service des maladies respiratoires. Secteur respiration sommeil.

3/4

Service des maladies respiratoires. Secteur respiration sommeil.

Appareil de pression positive

4/4

Appareil de pression positive

O. Ferrandino O. Ferrandino
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le centre du sommeil d'Aix-en-Provence fait partie des centres précurseurs en la matière. Il s'agit d'une discipline jeune qui n'a qu'une trentaine d'années. De nombreux Aixois viennent consulter et parmi eux notamment des candidats à la somnolence.

 Docteur Yves Le Prince, pneumologue
Dormir ou conduire, il faut choisir. C'est l'une des missions du centre de sommeil de l'hôpital d'Aix-en-Provence. Selon une étude, la somnolence toucherait 5 à 10% de la population générale et elle entraînerait un accident sur trois sur l'autoroute.

En cause, les troubles du sommeil. Selon le Docteur Yves Leprince, médecin pneumologue : "Au premier rang des causes de somnolence au volant, il y a les maladies respiratoires au cours du sommeil. Cela commence par les plus simples et les plus bénignes qui sont le simple ronflement qui lui n'entraîne pas de somnolence. Mais dès que le ronflement se dégrade un petit peu et aggrave la respiration. On a déjà des gens qui ne sont pas en parfait état de vigilance au réveil le matin". Deuxième cause: les apnées du sommeil. Ce sont de " véritables étouffements répétés tout au long de la nuit": ils entraînent à chaque fois un éveil qui " fragmente en centaines de morceaux la continuité du sommeil". Et selon le Docteur Leprince, médecin pneumologue:" ses patients qui n'ont pas droit de conduire de voitures et qui ne le savent pas sont assez dangereux à cause du risque d'endormissement".  D' ailleurs ce risque d'endormissement a pu être mesuré: il y a 7 fois plus d'accidents mortels chez les gens qui ont des troubles respiratoires au cours du sommeil que chez ceux qui n'en ont pas.

En revanche, il est beaucoup plus difficile d'identifier qui s'endort au volant. Mais quelques critères sont tout de même identifiables. D'après le Docteur Yves Leprince: " dès lors que le sommeil paraît non réparateur et qu'il apparaît à des moments qui ne sont pas des moments habituels d'endormissement  c'est anormal. Il peut apparaître par exemple dans la matinée, dans l'après-midi ou à des endroits qui ne sont pas des endroits habituels d'endormissement. S'il on s'endort lorsqu' on attend son tour chez le coiffeur ou dans une salle d'attente, il faut tirer la sonnette d'alarme. Car
c'est clairement une possibilité de s'endormir au volant".
De manière générale les centres du sommeil observent qu' une personne somnolente potentielle " se défend souvent de tout ça, car les gens confondent souvent somnolence et fainéantise!". Une idée reçue surtout dans le midi! Comme le rappelle le Docteur Leprince, "il y a la somnolence et la fatigue, c'est deux choses différentes. La fatigue, c'est on est fatigué, on s'arrête de travailler et on est content de s'arrêter de travailler. Par contre pour la somnolence, il faut s'endormir et trouver une vraie période de repos et s'endormir et si les périodes de repos sont répétées dans la journée c'est tout à fait anormal". Il apparaît donc que pas tout le monde ne peut s'endormir au volant.  

Après la vitesse et l'alcool au volant, la somnolence serait la troisième cause d'accidents de la route. Même si ceux-ci son très difficiles à identifier, ils le sont plus facilement lors d'accidents qui nécessitent des enquêtes. Des solutions existent comme par exemple l'appareil de pression positive prescrit une fois le bon diagnostic établi. Car, les accidents par endormissement sont souvent des accidents graves. 

Retrouvez toute l'info sur Aix chaque matin sur Maritima radio fréquence 93.8