Temps forts

Aix: le débat télévisé de l'entre-deux-tours sur toutes les lèvres

Permanence aixoise de l'UMP

1/4

Permanence aixoise de l'UMP

Réunion à la permanence du PS

2/4

Réunion à la permanence du PS

Militants UMP

3/4

Militants UMP

Jean-David Ciot et Michèle Einaudi

4/4

Jean-David Ciot et Michèle Einaudi

O. Ferrandino O. Ferrandino
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Ce soir se déroule le débat de l'entre-deux-tours entre Nicolas Sarkozy et François Hollande. Et,avant que celui-ci débute, cet évènement politique regardé par environ 20 millions de téléspectateurs selon les estimations, est sur toutes les lèvres.

 Alexandre Galesse, adjoint au Maire à l'urbanisme
 Ce qu'attendent les Aixois de ce débat
12h. Cours Mirabeau et Cours Sextius. Plus que quelques heures avant le débat de l'entre-deux-tours, et ici à Aix-en-Provence chacune des permanences aixoises, UMP et PS, se prépare à accueillir de nombreux  militants pour pouvoir regarder ensemble le débat de l'entre-deux-tours. Le coup d'envoi est prévu pour 21h. En attendant, le débat est déjà ouvert au coeur de la cité.

Du côté de la permanence UMP de Madame le Députée Maire Maryse Joissains-Massini, selon Alexandre Gallese, adjoint au Maire à l'urbanisme: "pour nous l'enjeu de ce débat est simple, il s'agit de l'enjeu de la France pour les années à venir. Est-ce que oui ou non notre pays va être en capacité d'affronter à la fois les difficultés des crises financières et économiques qui s'amoncèlent sur l'Europe entière? Et si oui ou non la vision de notre pays va-t-elle pouvoir atteindre le coeur des Français pour leur faire comprendre et entendre que l'avenir de notre pays  n'est pas d'être seul et isolé mais d'être au coeur du monde et d'y jouer son rôle à part entière?". En revanche, du côté du PS, Jean-David Ciot, Premier Secrétaire de la Fédération PS des Bouches-du-Rhône estime que:" ce débat est une épreuve de vérité. L' enjeu ce n'est pas de savoir lequel sera le plus costaud des deux mais au contraire remettre de la vérité au coeur du débat et non pas aller dans la ou les caricatures qui visent à monter les uns contre les autres. L'enjeu est bien d'avoir une vision claire".

Et au coeur du débat, plusieurs thèmes seront abordés. Alors qu'en 2002, le thème le plus présent était l'insécurité et en 2007 l'économie, la fiscalité et le pouvoir d'achat, en 2012, certains sont récurrents comme l'économie, la fiscalité, le chômage, l'insécurité et l' éducation.  Pour Alexandre Gallese: "je crois qu'au cours de la campagne Nicolas Sarkozy a dit la vérité, celle que, en tous cas, il porte sur la situation de notre pays, la situation de la France, sur les besoins de notre pays que ce soit en terme d'objectif économique, de réduction de la dépense publique, la vision internationale et le rôle de la France dans le monde et surtout la façon dont les Français pourront surmonter toutes les difficultés qui s'annoncent parce que rien n'est fini, rien n'est terminé et qu'en tous cas avoir une vision claire, cohérente et simple de la politique nationale qui doit être conduite sur tous les domaines, c 'est la réponse que Nicolas Sarkozy a apporté aux Français et à mon sens l'antisarkozysme de Hollande et puis des autres n'est pas une réponse politique". D'autre part, pour Jean-David Ciot: " à part nous dire qu'il faut plus de libéralisme et d'austérité, Monsieur Nicolas Sarkozy ne propose pas autre chose. François Hollande, lui a passé un pacte avec les Français depuis janvier car l'heure est grave. Il y aura des décisions importantes à prendre en termes d'éducation, d'économie et de relance économique. Il faudra notamment passer par un pacte de relance européenne, s'il on veut qu'il y ait un retour à l'emploi".

Enfin du côté des aixois, chacun à son avis aussi sur la question. Pour Gaëlle Prin, enseignante en collège en Éducation Musicale: " je connais déjà les programmes, on sait très bien que dans le contexte actuel il n' y aura pas de miracle que ce soit à droite ou à gauche de toutes façons. En revanche j'attends simplement dans ce débat que l'on soit honnête et que l'on ne parle pas sans savoir". Selon Renan Floiras, étudiant," sans doute Monsieur Hollande va avoir le dessous dans ce débat, car il se trouve que M. Sarkozy est un sacré animal politique, comme il a été qualifié par les gens de gauche et de droite. C' est un bon rhéteur, il sait très bien parler mais pour ce que j'attends du débat en vrai je pense que je vais être assez déçu car la droite tout comme les classes populaires ont oublié ce que signifiait la France du Général de Gaulle". D'après les politologues, les cinq précédents débats n'ont eu finalement que peu d'incidence sur l'entre-deux-tours. Selon les derniers sondages, François Hollande l'emporterait avec 54 à 55% des voix. Réponse ce dimanche.

Toute l'info aixoise c'est aussi sur Maritima Radio. Rendez-vous sur le 93.8 du lundi au vendredi de 7h30 à 9h.