Temps forts

Le Pen 3ème à Aix: vote de conviction ou de contestation?

Isoloirs

1/3

Isoloirs

Vote

2/3

Vote

79,77% des aixois sont allés voter au premier tour

3/3

79,77% des aixois sont allés voter au premier tour

O. Ferrandino O. Ferrandino
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Suite au premier tour des présidentielles, Marine Le Pen arrive à la troisième place à Aix dans 54 bureaux de vote sur 87. Dans 12 bureaux, elle arrive en 2ème position derrière Nicolas Sarkozy. S'agit-il d'un vote de conviction ou de contestation?

 Maryse Joissains Massini, Député Maire d'Aix-en-Provence
 Jean-David Ciot, Premier Secrétaire Fédéral PS des Bouches-du-Rhône
 Réaction des aixois
Ecole Henri Vallon (n°67), école des Granettes (n°79), école des Fenouillères (n°59): ce sont trois des 54 bureaux de vote aixois où Marine Le Pen arrive en troisième position à l'issue du premier tour. Dans 12 autres bureaux: ceux de Joseph d' Arbaud (n°54), Jules Payot (n°69 et 57) et Jean Giono (n°17) elle arrive même en deuxième position. Alors qu'en 2007, le FN cristallisait 8,47% des voix et arrivait en quatrième position des suffrages exprimés derrière Nicolas Sarkozy (36,78%), Ségolène Royal (25,36%) et François Bayrou (19,78%), une vague bleu marine semblerait, au regard des chiffres, avoir déferlé  en 2012 sur la cité aixoise.

Selon Madame Le Député-Maire d'Aix-en-Provence Maryse Joissains-Masini: " je ne dis pas que je suis d'accord avec Madame Le Pen car je ne partage pas du tout ses idées sur l'Europe ni sur la monnaie et puis un certain nombre d'idées également, mais s'il y a 30% de gens qui ont voté pour Marine Le Pen et M. Mélenchon, car dans ceux qui ont voté Mélenchon et dans ceux qui ont voté Le Pen, il y a des gens qui ont voté les mêmes aspirations. Et, je dis qu'il y a des gens aujourd'hui qui ont voté Mélenchon et qui auraient pu voter Le Pen, vice et versa et versa-vice. Moi, je dis 30% de gens on ne peut pas les ignorer". Alors s'agit-il d'un vote protestataire? Maryse Joissains-Masini poursuit: " je crois que c'est plus qu'un vote protestataire, si c'était le cas il suffirait de piquer les thèses de l'un ou de l'autre, car, plus qu'un vote protestataire c'est également un vote d'adhésion. Et, à partir du moment où vous avez des votes d'adhésion dans les extrêmes c'est que vous n'êtes plus en phase avec les citoyens. Et, à partir du moment où vous n' êtes plus en phase c'est qu'il peut y avoir des incidents graves et qu'il y a un racisme latent qui monte dans le pays et c'est pas bon".

De son côté Jean-David Ciot, Premier Secrétaire Fédéral PS des Bouches-du-Rhône estime que "la désespérance sociale les grandes inquiétudes en matière de sécurité se font jour au travers du vote Front National et il faut en tirer les conséquences y compris pour nous socialistes. Après je remarque que la droite a beaucoup popularisé les thèmes de l'extrême droite pensant qu'ils allaient récupérer les votes, ils n'ont fait que faire augmenter le score du Front National. Donc je l'avais dis il y a plusieurs mois en popularisant les risques de l'extrême droite,e n banalisant au fond les rapports entre les uns et les autres via les stigmatisations des caricatures des uns contre les autres, on prenait le risque de faire augmenter le Front National et pas du tout d'assécher les voies. A force de vouloir courir après le Front National, ils ont été ratrappés eux-mêmes par le Front National".

Enfin du côté des aixois, pour Nivès, retraitée, "la troisième place de Marine Le Pen prouve tout simplement que les gens réfléchissent et sont fatigués de tout ça, c'est pas difficile à comprendre... Il y a des choses qu'elle a dites qui sont valables notamment pour l' Education Nationale même si ses idées ne sont pas les miennes". Rudy Archinard, restaurateur, estime lui de son côté: " qu'il s' agisse d'un extrême gauche ou d'un extrême droite je suis autant surpris. Pour moi c'est la même chose". Enfin, quant à elle Chloé, mère au foyer estime qu'"il s'agit d'un cercle vicieux je pense que tous ceux qui ont voté pour Nicolas Sarkozy, vont voter pour Marine Le Pen et on sera reparti encore pour cinq ans". Micheline, elle, "pense qu'il ne s'agit pas seulement d'un vote contestataire et c'est ce qui est très inquiétant". En 2012, le Front National a réalisé son meilleur score à la présidentielle.