Temps forts

Les propositions de Laurence Parisot aux candidats à la présidentielle

Laurence Parisot, Présidente du Medef et Christian Kert (UMP)

1/5

Laurence Parisot, Présidente du Medef et Christian Kert (UMP)

Présentation

2/5

Présentation

Table des matières

3/5

Table des matières

La Place de l'Europe et de la France dans le monde

4/5

La Place de l'Europe et de la France dans le monde

Laurence Parisot, Présidente du Medef

5/5

Laurence Parisot, Présidente du Medef

O. Ferrandino O. Ferrandino
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Après avoir visité dans l'après-midi l'entreprise Inside Secure, la Présidente du Medef s'est rendue à Aix pour présenter son livre électronique "besoin d'aire". La possibilité pour le Medef notamment de s'adresser aux candidats à la présidentielle.

 "Les Etats-Unis d'Europe"
18h. Siège du Crédit Agricole à Aix-en-Provence. La Présidente du Medef, Laurence Parisot est venu présenter son livre électronique "besoin d'aire", après la version papier de 2007 "besoin d'air". Mais avant de le faire, c'est un bref diaporama d'entreprises du 13 qui a été diffusé. Parmi elles, Pierre Maille d' Imalis parle "d'un euro trop fort et de son surcoût: celui-ci ne permettant pas de rester compétitif sur le marché". De son côté, Geneviève Melkonian, présidente d' Aramine,  souhaiterait, elle, "pouvoir améliorer l'image de l'entreprise en France". Des constats à l'image de ceux pris en note par les différentes fédérations professionnelles et les Medef territoriaux pour pouvoir notamment donner une vraie dimension à ce " besoin d'aire" des entreprises françaises.

Pour Laurence Parisot, Présidente du Medef: " évidemment cette campagne présidentielle est un moment incroyablement important pour les français et les entreprises françaises. Et ce que nous avons voulu faire c'est établir ensemble un diagnostic de la situation, élaborer un certain nombre de propositions et de recommandations mais également offrir une vraie vision ainsi qu'un véritable projet de société et, cela, nous avons fait le choix de le proposer dans un livre". Et comme elle le précise: " ce n'est pas qu'un livre, c'est un outil multifacettes mais au-delà encore un vrai projet de société". En 2007, "nous avions parlé d'un besoin d'air et donc de respiration car on ressentait très durement tout ce qui nous empêche de bouger et nous encercle. Cette fois-ci nous disons besoin d'air également mais avec un " e " (d'aire) car nous ressentons avant tout un besoin d'espace, nous refusons toute forme de repli, nous refusons toute forme de rétractation. Nous ressentons un besoin d'espace et de nouvelles frontières. Besoin de pouvoir conquérir  mais aussi de pouvoir occuper le terrain tout simplement".

Et, parmi les différentes idées rassemblées dans " besoin d'aire". C'est tout d'abord l'Europe qui est évoquée. Et, comme le fait remarquer Laurence Parisot: "qu'il s'agisse de représentants de la gauche ou de la droite française, aucun d'entre eux n' a choisi de mettre cette question en numéro 1 dans la présidentielle. Et nous, nous l'avons fait parce que nous avons remarqué à quel point l 'attachement au marché unique était fort chez les chefs d'entreprise et, quelle que soit la taille de leur entreprise". Et à bien y regarder, "l'Europe et l'Euro sont des projets enthousiasmants! Alors qu'en novembre de l'année dernière, la situation économique était plus qu'incertaine, dans le même temps les satellites Galiléo étaient mis en orbite grâce aux financements européens. Aujourd'hui, l'Europe c'est 7% de la population mondiale mais 25% du PIB". Deuxième point abordé: un monde mieux régulé et pour cela " il est nécessaire d'élaborer une doctrine économique claire". Et au cours de sa présentation, c'est Cristina Kirchner, la présidente argentine qui apparaît à l'écran: "il faut que nous revenions à un vrai capitalisme car le capitalisme actuel n'est pas un vrai capitalisme" dit-elle. Ce à quoi Laurence Parisot répond: "nous pesons de tout notre poids d'entrepreneurs français pour instaurer cette idée de régulation mondiale via des propositions très concrètes". Puis, autre point abordé dans ce besoin d'aire électronique: " une France réinventée en insufflant un esprit de conquête". Un esprit non loin de "l'esprit sportif!". Celui-ci se traduisant notamment par "l'envie d'aller plus loin et d'avoir le courage de franchir les bornes de l'habitude". Et, comme le précise Laurence Parisot, " dans les débats il me semble qu' il y a deux mots qui n' ont pas été prononcés c'est ceux d'entrepreneurs et d'entreprises. Pourtant nous avons tous les talents et l'esprit de créativité à disposition pour pouvoir entreprendre. Ce qu'il manque: une politique économique et sociale adaptée". Dernier point abordé, celui de l'ambition humaniste à l'oeuvre. En d'autres termes, "il est important de mettre l'homme au coeur du projet d'entreprises. Et, grâce à cela, il est notamment possible de faire évoluer l'égalité hommes-femmes".  


Enfin, ce livre est le premier du genre publié par une institution. C'est à la fois "une salle de lecture, une salle de jeu ainsi qu'une salle vidéo avec des projections". "Besoin d'aire" est en quelque sorte, pour Laurence Parisot: "cette feuille de route qui va nous guider avec le prochain gouvernement et les partenaires que sont les organisations syndicales".


Retrouvez toute l'info sur Aix en écoutant le matin maritima radio fréquence 93.8