Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Vitrolles: Les points forts du conseil municipal

H. Rico H. Rico
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

60 points à l'ordre du conseil municipal de ce jeudi 30 mars à Vitrolles, parmi eux l'orientation budgétaire, dont les taux d'imposition, les subventions aux associations et les programmes d'investissement.

Correspondance sur place de Loretta Jobard, Maritima médias 

21h25 :
concernant les subventions d'associations elles sont renouvelées sans baisse pour la première fois depuis 2 ans, à noter la création d'une maison des associations sur la place de Provence.

20h50 : concernant les assistantes maternelles, la prime de juin sera mensualisée, ce qui revient à 38€ par mois.

20H47: Point télétravail : Nicole Moulinas de l'opposition se demande comment va se passer la mise en place du télétravail, et que cela lui paraît compliqué.
Mr le maire lui répond qu'effectivement c'est compliqué mais que cela prendra place au cas par cas et que c'est une expérimentation sur des agents sédentaires qui souffrent de problèmes chroniques.

20H30 discussion sur la délibération qui évoque les astreintes : Marcel Ydé du FN s'interroge sur ce point, le maire répond que la réglementation impose que le CM vote ces modalités qui ne changent pas.

20h16 vote budget primitif : 29 oui 9 blancs

20h00 : Intervention Loïc Gachon sur les incendies dramatiques de l'été dernier:
"c'est un événement majeur qui impacte notre paysage et pendant 10 ans il faudra intervenir, des travaux ont déjà commencé, dont l'abattage d'arbres et la prévention d'écoulement, en automne un grand projet de reboisement est prévu aux Pinchinades et au parc du Griffon".

L'avenue de Marseille sera terminée à l'été.

Concernant le Parc Griffon le projet est de réinvestir les lieux et faire une aire de jeux.

En réponse à Christian Borreli de LR : ''soyez certain que j'intègre vos remarques, mais nous avons construit sur des espaces qui étaient déjà urbanisés, je ne suis pas un homme du béton, je n'ai pas d'actions chez Lafarge. (En réponse à Mr Borelli qui avait dit que le maire était un homme du béton). Dans vos propositions tout n'était pas à jeter, et nous en avons tenu compte''.

19H56 Dans l'opposition, Christian Borreli estime que les projets engagés dans la ville sont ceux que l'opposition avait proposé en 2014 et qualifie le maire Loïc Gachon de "Monsieur Béton".

Le budget se décompose de la manière suivante en matière de politique publique : 34% enfance petite enfance / 25% sport culture jeunesse / 15% cadre vie / 14% sécurité publique / 12% services à la personne.

19h30 : Loïc Gachon intervient pour souligner que depuis 2 ans des efforts sont réalisés en terme de masse salariale et en réponse à la baisse des dotations de l'état, mais il y a une volonté d'assouplissement tout en continuant à être vigilant.

Le maire évoque  la baisse du taux de réalisation sur la ville qui va remonter en 2017 avec des projets émergents dont l'avenue de Marseille.

Intervention d'Henri-Michel Porte qui souligne l'importance du budget alloué au sport culture jeunesse qui va permettre de la continuer.

Intervention d'Henri-Michel Porte qui précise qu'en 2 ans il y a eu 20% de baisse de subventions aux associations, et que cette année ça ne baissera pas, cela restera stable avec une petite augmentation pour certaines associations sportives.

Intervention de Nadine Cuillière qui se réjouit de la politique de la majorité pour le budget de l'enfance petite enfance.

19h15 : validation de tous les points du compte administratif 2016 (8-9-10-11-12)

18h45 L'assemblée aborde la question sur la dette: le rapporteur Michel Renaudin précise qu'il n'y a pas d'emprunts toxiques et que la dette reste stable et le désendettement pourrait s'effectuer en moins de 4 ans, Marcel Ydé de l'opposition est intervenu pour préciser qu'il y avait l'oubli d'une virgule dans le rapport. 
Vote 28 pour 10 blancs.

18h40: vote du maintien des taux d'habitation, dont la taxe d'habitation, taxe foncière bâtie et non bâtie. Christian Borelli de l'opposition est intervenu, en estimant que ces taux, les mêmes depuis 2002, pourraient baisser. Réponse de Loïc Gachon : "aujourd'hui notre taxe d'habitation est en-dessous de celle du département, la taxe foncière bâtie est au-dessus, mais si elle était baissée elle pèserait sur les ménages, donc ce n'est pas possible d'effectuer une baisse".
Vote 28 pour 10 blancs.

En vidéo l'interview de Loïc Gachon, maire de Vitrolles.
(Photo, images et interview : Loretta Jobard, Maritima Médias)