Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Renaud Muselier quitte Les Républicains, les raisons d'un départ attendu

Renaud Muselier dans les locaux de Maritima.

1/1

Renaud Muselier dans les locaux de Maritima.

R. Khayat R. Khayat
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Ce matin, Renaud Muselier a annoncé sur le plateau de LCI son départ des Républicains. Il dénonce "une dérive politique" de son parti historique.

Après 35 ans d'engagement politique, Renaud Muselier quitte Les Républicains. Une décision mûrement réfléchie, qui fait suite à plusieurs échanges houleux avec les instances du parti. Pendant les élections régionales, déjà, son alliance avec la liste LREM de Sophie Cluzel avait provoqué l'ire de Christian Jacob, patron des Républicains, qui l'avait menacé d'exclusion.

Un refus de l'extrême-droite

Plus récemment, c'est sa lettre publique contre la candidature de David Lisnard à la tête de l'association des maires de France qui avait fait polémique. Il lui reprochait notamment sa non-implication dans le front républicain mené contre la liste RN de Thierry Mariani. À la place, il appelait à voter pour le macroniste Philippe Laurent.

Enfin, le dernier incident diplomatique a eu lieu hier. Le président de la Région s'est exprimé pour afficher son soutien à Xavier Bertrand… qui l'a refusé. Le favori pour le congrès de la droite dénonce les dernières sorties "inacceptables" de Renaud Muselier, notamment ses critiques récurrentes à l'égard d'Eric Ciotti. Il l'avait traité ce mardi de "faux-nez de l'extrême droite" dans les colonnes du Parisien.

Renaud Muselier a assuré ne pas avoir l'intention de rejoindre le parti présidentiel LREM. C'est le chemin qu'avaient suivi Christian Estrosi et Hubert Falco, respectivement maires de Nice et de Toulon, après avoir quitté Les Républicains.