Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Port-Saint-Louis : des vœux pour un prochain mandat

Port-Saint-Louis : des vœux pour un prochain mandat

1/1

Port-Saint-Louis : des vœux pour un prochain mandat

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

La tradition des vœux du maire respectée à Port-Saint-Louis du Rhône avec le maire Martial Alvarez dans un jeu de questions-réponses.

 A propos de la zone du Mazet et de Distriport
 A propos de la réhabilitation de l'habitat social
 A propos des prochaines échéances municipales

La salle municipale Marcel Pagnol affichait complet vers18h40 quand le maire est monté sur scène pour les remerciements protocolaires d'usage. Puis le rideau s'est ouvert avec le conseil municipal assis en fond de scène et 2 pupitres face à face : à gauche une journaliste-animatrice, et à droite celui du maire derrière lequel Martial Alvarez s'est installé. Une jolie scénographie pour un jeu de questions-réponses qui a duré une bonne heure.

Divers sujets ont été abordés avec derrière l'idée de montrer que les engagements sont tenus, que ce soit en matière d'infrastructure (piscine municipale, nouvelle maison de retraite, réhabilitation de l'habitat social...) ou à propos d’économie, même si, à l'exemple de la zone du Mazet avec le pôle « Nautisme et mer », tout n'est pas simple. Numérique à l'école ou devenir des bâtiments de l'ancien collège pour le côté enseignement, les « Soirées du Port » pour l'attractivité de la ville, l'économie avec Distriport, la place de la commune dans la Métropole, la pollution...

Et à la question pour savoir si Martial Alvarez se représentait aux prochaines élections municipales, la réponse n'a souffert d’aucune ambiguïté : « J'ai envoyé un texto le 24 décembre à chacun des élus de mon Conseil Municipal (…) Je leur ai surtout dit que mon choix était fait et arrêté. Je serais au rendez-vous de 2020 et j'ai besoin maintenant qu'ils me livrent leurs positions ».

En vidéo 3 extraits des questions-réponses avec Martial Alvarez.