Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Métropole et CGT au menu du dernier conseil d'Ouest Provence

Les discussions étaient ''musclées'' entre élus et militants syndicaux.

1/1

Les discussions étaient ''musclées'' entre élus et militants syndicaux.

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le syndicat CGT des Territoriaux de la Ville d'Istres et du SAN a fait irruption hier soir dans la Maison de la mer de Fos, où les élus d'Ouest Provence participaient au dernier conseil syndical de l'histoire de leur intercommunalité.

 L'interview de René Raimondi, président du SAN Ouest Provence.
 L'intervention de la CGT des Territoriaux d'Istres et du SAN Ouest Provence.
"Un enfant que l'on voit partir à la guerre". C'est l'image que René Raimondi avait du SAN hier soir peu avant de présider cet ultime conseil syndical. "Une intercommunalité de quarante ans avait construit une véritable identité, une véritable manière de travailler ensemble, avec la Métropole cela ne peut pas être identique", indique-t-il. "Cette espèce de monstre semi-départemental que l'on risque de construire n'aura pas le même esprit".
Beaucoup d'attributions de subventions sur les 59 points à l'ordre du jour, perturbé pendant près de trois quarts d'heure par le syndicat CGT des Territoriaux. "Nous assistons à une véritable casse du service public", a déploré leur porte-parole Anne Bachman. "Des agents vont être mutés dans d'autres villes avec comme seules récompenses une perte de rémunération, une perte de congés, et un réaménagement d’horaires qui va bouleverser leur organisation familiale". Une intervention au micro suivie d'échanges "musclés" avec les élus à la tribune, jusqu'à ce que le maire de Miramas Frédéric Vigouroux improvise une réunion à l'étage supérieur, permettant de procéder au vote des dernières délibérations. 
"On se retrouve dès le mois de janvier sous d'autres hospices, avec bien évidement l'envie de travailler pour nos communes et notre territoire", a conclu René Raimondi.

En vidéos, regardez l'interview du président du SAN Ouest Provence René Raimondi, ainsi que l'intervention du syndicat CGT des Territoriaux de la Ville d'Istres et du SAN Ouest Provence. (Images de Sabine Riou)