Temps forts

Fusion Métropole. Ce que Vassal a dit au Premier Ministre le 10 juillet...

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Les instructions données au Préfet de Région par Édouard Philippe dans la perspective de la fusion Département-Métropole lui auraient-elles été soufflées par sa future présidente Martine Vassal ? Leur convergence d'opinions le laisse fortement penser...

L'AFP dévoilait hier soir le contenu d'une lettre de mission datée de lundi, dans laquelle le Premier Ministre chargeait le Préfet de Région d'organiser une concertation sur la fusion Métropole-Département d'ici mi-novembre. Interrogée aujourd'hui à Gignac, où elle réalisait une visite dans le cadre de son "Plan Charlemagne", Martine Vassal, la présidente du CD13, révèle qu'elle a eu un entretien avec Édouard Philippe le 10 juillet portant sur ce même dossier. "Je l'ai alerté sur la problématique des compétences", confie-t-elle. "Cette Métropole nous a été imposée. Elle va trop loin, trop vite et trop fort. Mon idée c'était de redonner les compétences au plus près des populations pour que ce soir le plus efficace possible pendant que la Métropole s'occupe du structurant". Une "idée" visiblement reçue cinq sur cinq par Édouard Philippe, qui envisage ouvertement dans sa lettre adressée à Pierre Dartout de "rendre" aux communes certaines compétences "qui nécessitent une approche de proximité", sans toutefois dire lesquelles

La concertation, qui doit se tenir d'ici "mi-novembre", permettra assurément de les déterminer, tout comme de définir le futur périmètre de la Métropole, qui contrairement aux Bouches-du-Rhône n'intègre pas (encore...) Arles et sa région. "Je considère que le Département est un et indivisible, que nous avons des territoires avec des caractéristiques différentes, mais une seule et même identité", explique par ailleurs Maritne Vassal. "On a l'habitude de travailler ensemble et tout se passe très bien, il n'y a pas de raison que cela ne continue pas". D'autant que là encore, le Premier Ministre charge la concertation "d'apprécier l'opportunité de procéder à une fusion intégrale".

Créée le 1er janvier 2016 en lieu et place de six intercommunalités, la métropole regroupe 62,4% de la superficie et 91,5% de la population des Bouches-du-Rhône, soit près de 1,8 million d'habitants. Seules 29 communes du département n'en font pas partie.

En vidéo, regardez l'interview de Martine Vassal, la présidente du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône. (Images de Norhène Ouerfelli)