Temps forts

Voeux 2020: Gaby Charroux imagine la réouverture du tunnel du Rove à la navigation 

C. Lombard C. Lombard
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Gaby Charroux avait revêtu sa casquette de président du Pays de Martigues pour ouvrir la saison des cérémonies des vœux 2020. Face au monde économique réuni à la Halle, l'élu métropolitain a remis sur le dessus de la pile le dossier pharaonique de réouverture du tunnel du Rove à la navigation.

"Je voudrais, en primeur ce soir, vous faire part d’une réflexion que je compte porter dans les prochains jours". Il a fallu attendre la toute fin du discours de Gaby Charroux pour entendre cette proposition que plus personne n'espérait : "pourquoi ne pas imaginer un transport maritime de passagers, de marchandises, entre Marseille et l’Est comme l’Ouest de l’Etang?"
Et pour cela, le président du conseil de territoire du Pays de Martigues de la Métropole Aix Marseille Provence a voulu "laisser de côté les contingences financières insupportables" et "imaginer tout ce qui est imaginable pour l’étang. Par exemple la réouverture du tunnel du Rove à la navigation".
A l'heure, où le dossier de réouverture du tunnel du Rove à la seule courantologie est déjà en suspend depuis 2013 faute de financements, cette proposition à de quoi étonner et pourtant Gaby Charroux l'a assuré :"Je mènerai la proposition jusqu’au bout".
L'élu n'a pas manqué d'expliquer le raisonnement qui l'a conduit à reprendre ce que beaucoup désigne comme un serpent de mer. "Aujourd’hui, l’Etang est un frein aux développements urbains, aux développements humains, aux développements économiques" a-t-il reconnu "je pense qu’il est temps de changer de braquet sur la manière dont nous abordons le sujet. Reprenons à zéro toutes les possibilités qui s’offrent à répondre aux maux dont souffre l’Etang."

"Des déclarations qui, ces jours derniers, m’ont quelque peu touchés"

Dans son discours au monde économique, Gaby Charroux s'est aussi ému du manque de considération de la métropole pour la filière cinéma du Pays de Martigues, "ignoré de la communication métropolitaine". Le maire de Martigues, candidat a sa réélection en mars prochain a dénoncé : "l’ode qui a été faite à la seule ville de Marseille sans jamais évoquer tout ce qui peut se passer ailleurs, rappelant qu’en 2019, nous avons accueilli 110 tournages qui ont duré 370 jours nécessitant 120 jours de préparation."

"Zéro remarque, sur notre manière de gérer"

Gaby Charroux n'a pas manqué, non plus, d'évoquer sa fierté sur le rapport de la Chambre régionale des comptes qui a inspecté la Communauté d’Agglomération du Pays De Martigues de 2014 à 2016. "Zéro remarque, sur notre manière de gérer, les choix que nous avons faits… Je considère que c’est la meilleure des validations s'est-il félicité. Et j’en suis fier."