Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Fête du PCF à Martigues, une durée diminuée, une résistance intacte

Fête du PCF à Martigues, une durée diminuée, une résistance intacte

1/1

Fête du PCF à Martigues, une durée diminuée, une résistance intacte

M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

En raison d'un risque de déluge (qui n'a finalement pas eu lieu), la 18e édition du festival Terres de Résistance se sera limité à la seule journée de dimanche au lieu des trois jours initialement prévus mais pas d'annulation comme en 2020 en raison, à l'époque, de risques sanitaires.

 Fête du PCF à Martigues, une durée diminuée, une résistance intacte
 Fête du PCF à Martigues, une durée diminuée, une résistance intacte

En dépit de l'annulation de plusieurs animations, le festival a tenu ses promesses : alors qu'on pouvait craindre une démobilisation du public, les militants, sympathisants ou simples citoyens se sont rendus en nombre dans un jardin du Prieuré ensoleillé pour tenter de dénicher des trésors au vide-grenier mais aussi, à l'ombre des arbres, pour écouter le truculent philosophe martégal Vladimir Biaggi, présenter son dernier livre "Vincent". Un roman consacré à un certain Van Gogh venu à Martigues pour demander au peintre Félix Ziem les secrets de sa couleur bleue.

A midi, volet politique et social cette fois avec le meeting de rentrée du Parti communiste français et les prises de parole de Jonathan Di Ruocco, secrétaire de la section locale du PCF à Martigues et du maire de la commune, Gaby Charroux, lesquels ont tous deux rendu un vibrant hommage à Pierre Dharréville suite à sa réélection en juin dernier qui lui permettait ainsi de retrouver les bancs de l'Assemblée nationale au titre de député de la 13e circonscription des Bouches-du-Rhône. 

En vidéo, l'interview du communiste Gérard Frau, adjoint au maire de Martigues et conseiller départemental et communautaire au sujet des sombres perspectives de cette rentrée et des combats à mener impérativement par la Gauche.
Réactions également de militants et sympathisants présents au festival (avec Jean-Claude Marx - ça ne s'invente pas - militant de Châteauneuf ; Lya, la petite-fille de Jean-Claude âgée de 12 ans et demi ; Marie-Claude Chosson et Roland Naud, militants venus du Vaucluse)