Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Martigues. Plus de 33 millions d'investissements pour 2021

Gaby Charroux assume pleinement sa gestion des dépenses publiques.

1/1

Gaby Charroux assume pleinement sa gestion des dépenses publiques.

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Réunis en Conseil Municipal, les élus ont voté ce soir le budget de l'exercice 2021, marqué par des taux d'imposition inchangés, une gestion de la dette permettant le recours à l'emprunt, et le financement de nombreux projets.

Après avoir présenté une gestion financière exemplaire malgré la crise le mois dernier, la majorité municipale annonçait aujourd'hui les grands axes de sa politique budgétaire pour l'exercice 2021. Martigues fait plus que jamais partie des communes offrant des taux d'impositions les plus bas parmi les villes de plus de 10 000 habitants du département. Ainsi elle se classe respectivement 26ème, 27ème et 29ème sur 31 pour la taxe d'habitation des résidences secondaires (12,88%), la taxe sur le foncier non bâti (20,32%), et la taxe sur le foncier bâti (32,68%).

Des chiffres qui ne satisfont pourtant pas le conseiller d'extrême droite Emmanuel Fouquart, qui a une nouvelle fois réclamé en séance de procéder à des baisses, « pour améliorer le pouvoir d'achat des Martégaux ». Gaby Charroux lui répondra, comme toujours, que les impôts sont justement rendus aux habitants sous forme de services publics, le plus souvent gratuits. Le mois dernier, la majorité municipale regrettait déjà d'être privée de se levier économique par les réformes successives de la fiscalité locale, qui privent progressivement les communes de leur autonomie financière en les rendant dépendantes de dotations.

Une autre réponse du maire de Martigues sera adressée aux journalistes d'une chaîne de télévision nationale, ayant récemment relayé un rapport associatif classant la Ville sur le podium des municipalités les plus dépensières de France. Les dépenses de fonctionnement, estimées à plus de 132 millions d'euros pour l'année 2021, sont en hausse de 1,98% : « Nous sommes seulement troisième, et j'aurais rêvé que nous soyons premier, devant Paris », a déclaré Gaby Charroux en séance. « Comme ça ce serait une faute morale de s'engager comme nous le faisons sur des dépenses publiques ? Nous assumons pleinement de financer des services publics et de proposer à nos concitoyens de la gratuité et des tarifs les plus bas possibles ».

Enfin, après avoir été vivement soutenus par les groupes écologistes, socialistes et communistes, les principaux projets financés par l'investissement n'ont pas non plus été critiqués par Jean-Luc Di Maria, qui a surtout choisi de faire des propositions lors de son intervention : « Il faudrait rendre notre ville encore plus attractive et faire aussi des investissements dans ce sens », a-t-il déclaré, « 20% des Martégaux ont adhéré à nos propositions (ndlr : lors des dernières élections municipales), à savoir les créations de parkings souterrains et d'une halle marchande. Je pense que cette dernière attirerait ici des visiteurs de toutes les Bouches-du-Rhône ».

« Nous avons fait des choix différents de ceux-là », répondra simplement Gaby Charroux. « L'attractivité de Martigues se développe très fortement dans un certain nombre de secteurs, mais particulièrement aujourd'hui dans le 7ème Art. Nous faisons exploser tous les standards en accueillant de plus en plus de réalisations cinématographiques sur notre territoire, et il y a toute une activité économique qui se développe autour de cette filière ». En plus du traditionnel Camping Paradis et du plus récent Caïd, Martigues servira bientôt de décor à la série américaine Serpent Queen, adaptée du best-seller de Leonie Frieda, qui plongera le public dans l’histoire de Catherine de Medicis, en plein 16ème siècle.

Investissement, les principaux projets :

La majorité a décidé de recourir à l'emprunt au moment où les taux d'intérêts s'écroulent. 6,3 millions d'euros contractés compléteront ainsi épargne, recettes, et subventions, pour financer un ambitieux programme d'investissements de 33,5 millions d'euros, parmi lesquels figurent les projets présentés ci-dessous : 

- Dernière tranche de travaux du complexe cinéma la Cascade (Jonquières)
- Création d'un bassin nordique dans l'enceinte de la piscine municipale (Ferrières)
- Création du complexe intergénérationnel Jourdes (Jonquières)
- Réaménagement de la route des Bastides (La Couronne)
- Création d'un gymnase pour le collège Henri Wallon (Ferrières)
- Réaménagement de la base nautique de Tholon (Ferrières)
- Réaménagement de l'Hôtel Colla de Pradines (l'Île)
- Création d'un foyer 3ème âge modulaire (La Couronne)
- Extension de la Maison Pour Tous de Saint-Julien
- Création d'un terrain multi-activités au Grès
- Création d'un collège coopératif à Paradis Saint Roch
- Mise en place d'un Plan pluri-annuel pour la gestion des espaces forestiers
- Renouvellement du Plan pluri-annuel d'accessibilité des personnes à mobilité réduite
- Création d'un plateau cinéraire au cimetière de la Batterie
- Création d'un padel-tennis
- Travaux de contournement et de liaison de la gare à La Couronne
- Extension du dispositif de vidéo protection.