Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Martigues. La Culture a besoin d'air !

Une manifestation en danse et en chanson qui pourrait bientôt changer de forme...

1/1

Une manifestation en danse et en chanson qui pourrait bientôt changer de forme...

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Plus d’une centaine de professionnels de la culture se sont rassemblés cet après-midi au Théâtre de Verdure pour chanter, danser, et surtout contester les mesures gouvernementales leur interdisant d’exercer.

 La réaction du député Pierre Dharréville.
 L'interview de Mike Wright

Marre d’être confinés, de voir leurs structures fermées, leurs activités suspendues… Tous sont venus protester, à leur manière, contre des mesures qu’ils jugent injustes, depuis trop longtemps.

« Quand une poignée de personnes se permettent de décider pour le reste de la population de ce qui est essentiel pour eux, c’est une énorme atteinte aux libertés individuelles dans notre pays », explique Mike Wright, le directeur de la MJC de Martigues. « On a perdu 30 % de nos adhérents, ce qui peut mettre en péril la survie de notre structure, et je trouve cela particulièrement injuste quand on peut se contaminer en prenant le métro ou le bus pour aller travailler, puisque c’est la seule activité qu’on nous permette de faire aujourd’hui ».

Un sentiment d’injustice déjà relayé de nombreuses fois par l’Assemblée Nationale, sans que la moindre évolution ne soit envisagée.

« C’est incohérent mais assumé par le Premier Ministre, qui pour réduire les interactions sociales a choisi de sacrifier la culture », regrette Pierre Dharréville, député communiste de la 16ème circonscription. « Nous avons besoin de culture, et pas seulement les artistes, j’invite Madame la ministre à entendre cette mobilisation et à ouvrir de véritables discussions pour aller très rapidement vers des réouvertures dans des conditions sanitaires adaptées ».

Auquel cas le ton des mobilisations pourrait se durcir, prévient-on. Une manifestation d’ampleur est d’ores et déjà annoncée dans les rues martégales le 17 avril.