Temps forts

Marignane: les Gilets jaunes lancent leur Agora

S. André S. André
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

L'intelligence collective pour nourrir la réflexion individuelle voilà la philosophie de ces rencontres organisées par la toute jeune association Initiative citoyenne. Elles auront lieu un vendredi par mois à l'espace Saint-Exupéry

C'est l'Europe qui a été choisie comme thème d'ouverture de ces nouvelles rencontres. Un sujet vaste, compliqué et sérieux qui a attiré une bonne soixantaine de personnes dans la grande salle de l'espace Saint-Exupéry de Marignane. Chacun lève la main pour prendre la parole, poser une question, c'est finalement la base de cette assemblée ouverte au questionnement lancée par l'association Initiative citoyenne: "Notre objectif est de soutenir et aider toutes les initiatives des Gilets jaunes, explique Pascal Plomion, le président. L'idée est aussi de fédérer les gens et mener des actions pacifistes". Tous s'investissent dans ce mouvement de contestation depuis le mois de novembre. Ils viennent de Lançon-de-Provence, de Saint-Chamas, de Vitrolles... des villes du pourtour de l'étang de Berre. A une quinzaine de jours des élections européennes, les questions ou plutôt les doutes sont nombreux: "Tous les objectifs concrets qui ont construit l'UE ont échoué" lance l'un d'entre eux. Fabrice Aubert, citoyen et diplômé en économie, a résumé soixante ans d'histoire européenne de sa création et de son contexte à son fonctionnement actuel, mais aussi la place qu'occupe notre pays parmi vingt-sept autres. "Moi, j'aimerais savoir ce que je vais voter le 26 mai..." se demande une participante. Un autre se dit profondément Européen mais écœuré par ce qu'elle est devenue et veut mettre "une taule" à Emmanuel Macron. "Lui ou un autre, c'est la même chose, lui répond l'un de ses voisins. C'est le système qu'il faut changer." Martine de Marignane, elle, se déplacera aux urnes: "Il faut que l'on se bouge et que tout le monde aille voter!" Après deux heures d'échange, le pari est gagné, aborder différents thèmes relevant de la politique sans intention partisane et dans le respect des opinions de chacun: " Je suis ravie parce que les échanges ont été intéressants et constructifs, observe Caroline Kocamer, la secrétaire de l'association. Ce qui me tient à cœur, c'est de montrer que les Gilets jaunes sont des pères et des mères, des travailleurs qui s'investissent pour la cause, pour nos enfants, leur avenir. Nous ne sommes pas a-politiques mais plutôt a-partisans. On ne dévoile pas nos idées politiques personnelles parce que cela peut engendrer des frictions. Nous sommes ouverts à tous du moment que l'on avance ensemble et dans la même direction." L'écologie, l'assurance maladie, le Frexit, l'économie locale ou encore les retraites seront des thèmes abordés lors des prochaines rencontres qui auront lieu tous les premiers vendredis du mois. L'association propose aussi des réunions sur le thème du RIC, le Référendum d'Initiative Citoyenne, chaque lundi

initiative.citoyenne13700@outlook.com