Temps forts

Istres : Vœux du maire, première !

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C’est dans le quartier du Prépaou, gymnase Cauche, que François Bernardini maire d’Istres et son Conseil Municipal présentaient leurs vœux à la population.

Une cérémonie placée sous le signe des quartiers, puisque celle-ci était la première d’une série de huit qui portera les élus dans l’ensemble de la ville jusqu’à Entressen le 29 janvier.

Pour ces premiers voeux, le maire a rappelé le caractère symbolique de les présenter au Prépaou, lieu qui a été le théâtre d’incidents l’an dernier. Un quartier qui a vu, en autres travaux l'an dernier, la réfection totale du collège Daudet ou le terrain de football du Football Club Istres-Rassuen devenir synthétique, et qui accueillera dans un proche avenir le nouveau site de Pôle Emploi (début des travaux prévu à la fin du printemps).

Puis les propos du maire se sont généralisés à l’ensemble de la commune. Il en a profité pour faire un parallèle entre ce quartier qui, il y a 30 ans était coupé du Centre-Ville par un « trou béant » (pinèdes, champs et terrains vagues) que l’urbanisme a depuis comblé, et le développement actuel de l’agglomération à travers les projets existants et futurs : de la prochaine mairie en passant par le Forum des Carmes - malgré les retards – jusqu’aux logements au nord de la Bayanne. Objectif avoué du 1er magistrat à travers le Plan Local d’Urbanisme à venir : 55.000 habitants dans une vingtaine d’année, sachant « qu’on ne construit pas pour le plaisir », a-t-il ajouté.

En fin de discours qui a duré un peu plus d’une demi-heure, François Bernardini a inscrit la ville sous la marque de Marseille Provence 2013 capitale européenne de la culture, avec le début des festivités à Istres dès vendredi prochain et une clôture grandiose, invitant, voire adjurant la population à venir découvrir les nombreux projets qui seront présentés.

Après les quartiers sud, prochains vœux à l’attention des quartiers nord dès mercredi 9, sur les coups de 18 heures à l’école Gouin.

En vidéo deux courts extraits du discours du maire d'Istres, à propos du déplacement de Pôle Emploi vers le Prépaou et la projection de ce que pourrait être la commune dans 20 ans.