Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Municipales à Vitrolles : Loïc Gachon en réunion publique

Municipales à Vitrolles : Loïc Gachon en réunion publique

1/1

Municipales à Vitrolles : Loïc Gachon en réunion publique

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C'est devant une bonne centaine de personnes dans le quartier de la Petite Garrigue que Loïc Gachon et sept de ses colistiers ont présenté leur programme.

 Loïc Gachon à propos du logement
 Loïc Gachon à propos de sécurité
De la « ville arrivée à taille adulte » à « Une ville qui protège » en passant par « agir pour l'emploi » ou « Des finances maîtrisées », il a bien fallu une bonne heure et demi pour détailler les orientations qui concerneront les vitrollais pour les six années à venir. En cas de réélection ça va de soit.

Des deux points qui arrivent en tête dans le programme, le premier concerne l'urbanisme. Et donc le logement qui se révèle un gros morceau pour ces Municipales 2014. A Vitrolles, le Plan Local d'Urbanisme a défini pour les quinze prochaines années le développement de la commune. De 35.000 habitants aujourd'hui, le maire n'entend pas dépasser les 40.000 sur cette période, répondant ainsi à un opposant qui parlait de 50.000 habitants. Pour le logement social qui a un taux de 32%, Loïc Gachon estime qu'il ne faut pas en rajouter. Par contre, la rénovation, voire le remplacement d'une partie de l'existant est à faire. D'autre part, le projet entend favoriser les logements en accession à la propriété afin de diversifier l'offre. A ce stade, on parle plus de "mutation de quartier " que d'extension de la ville.

Le deuxième enjeu qui arrive tout aussi vite dans cette campagne électorale concerne la sécurité. Le maire candidat à sa succession répond là aussi à ses opposants à propos de la polémique concernant la fin des rondes de nuit de la police municipale (de 23 heures à 6 heures). Les statistiques (qui certes échappent au fameux sentiment d'insécurité) révèlent que le pic de délinquance se situe entre 18 et 23 heures, de l'ordre de 60% des faits ; dans le même temps, le pourcentage pour la même chose entre 23 heures et 6 heures est mineur, moins de 6%. Il semblait donc logique pour le maire de re-équilibrer ses forces de l'ordre en les concentrant sur les horaires dites « à risques », plutôt que d'avoir un effectif identique sur toutes les tranches horaires. Sachant que la police nationale est présente aussi sur Vitrolles...

Dans la salle du Centre Social du Bartas, les habitants ont posé des questions auxquelles la tête de liste de "Vitrolles avance" a répondu. Elles concernaient le logement bien sûr, l'eau (puisque il va y avoir des changements notables pour les vitrollais : baisse de la facture!) mais aussi l'emploi, les sports ou la future mosquée. Par contre, aucune question n'a porté sur l'insécurité. Comme quoi ce problème n'est peut être pas si préoccupant que ça pour les vitrollais, tout au moins ceux du quartier de la Petite Garrigue, contrairement à ce que certains candidats peuvent laisser penser...

En vidéo Loïc Gachon répond à Ulrich Téchené.