Temps forts

Martigues : le Yoga Paddle pour flotter en toute sérénité

  • Loisirs
  • 17/07/2018 à 17h39
  • 01:21
 Yoga Paddle à Martigues.

1/4

Yoga Paddle à Martigues.

Yoga Paddle à Martigues.

2/4

Yoga Paddle à Martigues.

Yoga Paddle à Martigues.

3/4

Yoga Paddle à Martigues.

Yoga Paddle à Martigues.

4/4

Yoga Paddle à Martigues.

R. Reponty R. Reponty
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

En tailleur, ou debout les bras en l'air, avec une concentration basée sur la respiration, cette pratique d'un nouveau genre séduit par son originalité.

 Gaël Le Bellegui explique son cours de Yoga Paddle.
 Christiane, Roselène et Cathy racontent leur séance de Yoga Paddle.

L'été est parfois le bon moment pour découvrir des activités originales comme pour ce groupe de femmes de la maison de quartier Eugénie Cotton de Martigues. Elles ont testé le Yoga Paddle. C'est du yoga mais sur l'eau ou plus exactement sur des planches de Paddle. Habituellement utilisés pour ramer debout ces gros flotteurs permettent une pratique très étonnante de la discipline hindoue. Christiane, Roselène, Cathy et les autres ont essayé lors d'une séance de découverte proposée par leur centre social et apparemment elles sont toutes très enthousiastes pour recommencer l'expérience.

A priori cela paraît peut-être un peu saugrenu de vouloir pratiquer le yoga sur une planche de Paddle mais sur les eaux calmes du canal de Marseille au Rhône et sous la direction de leur professeur de yoga, Gaël LE BELLEGUI, cela paraît presque une évidence. «Quand on est sur l'eau, tout bouge, tout est sensible, explique la prof, la peau est sensible... donc ça permet aux gens de pratiquer autrement.» Même en étant novice Catherine est emballée. «l'originalité de faire du Yoga et l'accès à l'eau... c'est très attirant et c'est ce qui dynamise et donne le côté atypique de ce cours de Yoga.»

Si vous êtes tentés par l'expérience, rendez-vous sur La Péniche Martégale au bout du quai Sainte-Anne à Martigues ou sur internet : lapenichemartegale.fr

( Interviews et images: Rémy Reponty pour Maritima médias. )