Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Martigues. Une Rue aux Enfants pour changer de regard sur sa ville

  • Loisirs
  • 12/06/2021 à 15h57
  • 02:22
Cet atelier permet de se situer sur la carte de la ville et de comprendre comment on s'y déplace.

1/1

Cet atelier permet de se situer sur la carte de la ville et de comprendre comment on s'y déplace.

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Petits et grands sont attendus sur la place des Martyrs et le Cours du 4 septembre jusqu'à 19h pour participer à plein d'activités ludiques et sportives.

Ne plus cantonner les enfants dans les parcs à jeux ou d'autres espaces dédiés, mais leur ouvrir la ville, c'est l'ambition de cette première Rue aux enfants à Martigues, qui vient pour ce faire d'obtenir le label de l'association Rue de l'avenir. Au programme, des activités sportives et ludiques, qui leur proposent de porter un regard nouveau sur l'espace public et les déplacements.

Dans l'atelier préparé par le service Art histoire et archéologie, les enfants devaient marquer leurs principaux lieux de loisirs sur la carte de Martigues et décrire comment ils s'y rendaient depuis leur domicile. « En été j'aime bien faire du paddle, et en hiver aller à la médiathèque », confie Eliott, 7 ans, qui a également pu recréer la ville en tampons : « j'ai refait le Moulin de France avec un pont et des arbres et puis j'ai inventé le prénom de la ville que je voulais faire, elle s'appelle féérieland ». Et savez-vous ce que l'on peut y faire ? Eh bien, c'est simple : tout ce que l'on veut, contrairement à celles que l'on connaît, pleines de règles et d'interdictions.

Mais rassurez-vous les enfants, peut-être plus pour très longtemps, comme l'explique David Deleye, coordinateur de l'action culturelle à Martigues : « Pour l’instant les enfant on est toujours obligé de les tenir par la main, on les met dans des parcs de jeux avec des barrières comme des hamster dans une cage avec leur petite roue qui tourne pour être tranquille... Notre idée c'est de penser la ville différemment, pour les enfants, pour qu'ils soient en sécurité, et de créer les conditions de cette sécurité en revoyant les modes de déplacement ».

Le vélo, représenté par l'association Les Vélos de l'Etang, est évidemment privilégié, mais aussi les transports collectifs et la marche à pied lorsque cela est possible. C'est aussi le but de l'atelier fait plus tôt par Eliot. « Lorsque l'on a indiqué son domicile et ses loisirs sur la carte, on les relie à l'aide de fils de couleurs en fonction du mode de déplacement sur l'on utilise pour s'y rendre », précise Emmanuelle Achilli, médiatrice culturelle. « On se retrouve en fin de journée avec une carte des usages formée par les participants, et le réseau ainsi tissé permet souvent de les faire se rendre compte qu'ils n'habitent pas très loin de leurs lieux de loisirs et que d'autres moyens existent pour s'y rendre, peut-être plus efficaces, ou meilleurs pour la santé ».

La Rue aux Enfants fera sont retour à Martigues quatre reprises en juillet et en août, et sans doute de nombreuses fois encore à à l'automne, dans d'autres quartiers de la ville.