Temps forts

Pour leurs 10 ans, Les rameurs vénitiens raflent trois coupes de France

  • Loisirs
  • 07/10/2019 à 16h30
  • 01:18
Ramer en rivière a du bon. Sérignan s’impose en tamalette

1/15

Ramer en rivière a du bon. Sérignan s’impose en tamalette

Le bateau du président Deprez victorieux au finish

2/15

Le bateau du président Deprez victorieux au finish

Cros de Cagnes domine toujours la catégorie Tamalou

3/15

Cros de Cagnes domine toujours la catégorie Tamalou

Muscarames remporte un beau trophée en mixte

4/15

Muscarames remporte un beau trophée en mixte

Avec la victoire des féminines,  les rameurs vénitiens raflent trois coupes de France

5/15

Avec la victoire des féminines, les rameurs vénitiens raflent trois coupes de France

Le Tamalou surpuissant de Cros de Cagnes pourrait aussi monter sur le podium des Hommes !

6/15

Le Tamalou surpuissant de Cros de Cagnes pourrait aussi monter sur le podium des Hommes !

Énorme succès pour le plus grand rassemblement annuel de rames traditionnelles

7/15

Énorme succès pour le plus grand rassemblement annuel de rames traditionnelles

Le Tamalou mixte martégal remporte la Coupe de France

8/15

Le Tamalou mixte martégal remporte la Coupe de France

Énorme succès pour le plus grand rassemblement annuel de rames traditionnelles

9/15

Énorme succès pour le plus grand rassemblement annuel de rames traditionnelles

Victoire des féminines martégales

10/15

Victoire des féminines martégales

Les equipages sont venus de très loin pour participer à la Coupe

11/15

Les equipages sont venus de très loin pour participer à la Coupe

Pour leurs 10 ans, Les rameurs vénitiens raflent trois coupes de France

12/15

Pour leurs 10 ans, Les rameurs vénitiens raflent trois coupes de France

Bel équilibre de ce mixte qui rame ''long'' avec du dos : le secret pour aller vite

13/15

Bel équilibre de ce mixte qui rame ''long'' avec du dos : le secret pour aller vite

Un équipage de Ampuis plus habitué à la navigation sur le Rhône

14/15

Un équipage de Ampuis plus habitué à la navigation sur le Rhône

La rame de compétition, un sport totalement mixte

15/15

La rame de compétition, un sport totalement mixte

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Belle récolte pour Les rameurs vénitiens lors de la Coupe de France de rames traditionnelles. Contre toute attente, le club martégal a remporté trois titres à domicile

 Anne-Lise Perret, présidente de la Fédération française de rames traditionnelles
 Martigues a aussi raflé le titre en catégorie Homme ( barreur B Pappalardo)
 Kevin Deprez, vainqueur de la Coupe de France de rames traditionnelles
 Christian Deprez, président des rameurs vénitiens
 Le Tamalou martegal termine deuxième ( barreur JC Tourrel)

Les femmes, les hommes et les Tamalous (plus de 50 ans) en mixte... Sur les 6 catégories qui concourraient pour la Coupe de France, organisée à Martigues pour la troisième fois, le club martégal s'est imposé dans trois d'entres elles. "On était pas du tout les favoris, explique un rameur. Nous étions même les outsiders. La concurrence était rude. Lors de la dernière manche de la finale nous avons retourné la situation en notre faveur." Les hommes se sont donc imposés face au détenteur du titre: Collioure avec quelques secondes d'avance. "On a rempli le contrat, explique un autre rameur. C'est une grosse émotion." Vive émotion aussi dans le public, venu en nombre supporter les "Sang et or". 24 clubs étaient présents aux abords des canaux de la Venise Provençale et près de 500 rameurs se sont affrontés à la force des bras. "C'est un plaisir d'être ici, confie un rameur venu de Sérignan. Oui il y a la compétition, mais les rameurs c'est avant tout une grande famille." Cette année, le club martégal fêtait ses 10 ans d'existence. Avec ce triple titre, il a célébré l'événement de la plus belle des façons

 

Ecoutez les interviews l'Anne-Lise Perret, présidente de la Fédération française de rames traditionnelles, de Kevin Deprez, un rameur et de Christian Deprez, président des Rameurs vénitiens. (Images et interviews ©Michel Montagne)