Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Istres : Manga toujours plus !

  • Loisirs
  • 21/11/2022 à 08h00
  • 02:19
U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Encore beaucoup de monde pour la 11ème édition d'Éternellement Manga qui s'est déroulée à Istres samedi. Rendez-vous incontournable de la culture japonaise de loisir, entre cosplayers, figurines, livres et BD, jeux vidéos, films d'animation...

Entre Dragon Ball Z et Princesse Zelda, les sabres laser et les escapes games, les jeux vidéos et les cosplayers en tous genres, c'est bien la 11ème Convention "Éternellement Manga" qui s'est tenue dans un Boulodrome de Rassuen plein à craquer. Livres, tatouages, sabres japonais, figurines, jeux et cartes à collectionner, n'en jetez plus ! L'organisation de l'Espace Pluriel Jeune a bien fait les choses à travers les 44 stands. Sébastien Lieutaud avec l'association istréenne "Tour de Jeux" a installé des jeux de plateaux liés à l'univers Manga : « Vu que les éditeurs créent des jeux avec des licences, comme Dragon Ball ou l'Attaque des Titans par exemple, les jeux de plateaux collent de plus en plus à l'ambiance d'un salon manga/pop culture. Même si, effectivement, nous réunissons moins de monde que les jeux vidéo qui restent plus attractifs ».

Autre allée et même ambiance, du monde partout. Jordan, venu d'Avignon, a du mal à se faufiler avec son costume noir et ses ailes déployées dans le dos. Ce cosplay n'est pas inspiré d'un manga mais de la série "Lucifer": « C'est vrai que c'est pas pratique, ces ailes font 2m20 d'envergure et elles ne se replient que très peu... mais bon : ça fait quand même du bien de sortir ce cosplay. Et puis il fait fureur auprès du public ». Plus loin, voilà Princesse Zelda qui tchatche avec Ayato, ou plutôt Léa de Salon de Provence dans la vraie vie en grande discussion avec Philippe de Marignane. Ils viennent de se rencontrer : « J'ai été attiré par son costume, explique Léa, parce que même si aujourd'hui je suis Zelda, je fais du cosplay depuis 4ans et je possède plusieurs costumes donc celui de Yui Komori qui va avec Ayato ». Des alter ego dans le manga Diabolik Lovers qui valait bien une discussion au gré d'une déambulation.

Pendant que sur scène, un robot Transformer de 2 mètres de haut se déhanche au son de « Highway to hell » d'AC/DC (pas très japonais comme musique...), Ambre qui habite Istres vient pour la première fois dans une Convention Manga, « pour regarder » dit-elle. Elle en repartira avec une figurine d'Harley Quinn achetée sur l'un des stands. De quoi compléter sa collection, comme d'autres visiteurs venus renouveler leurs piercings, ajouter un sabre japonais ou échanger des cartes Pokemon. 

La 10ème édition en 2021 avait réuni plus de 1800 visiteurs sous le boulodrome de Rassuen, un record. Cette fois-ci près de 1600 personnes ont été comptées, qui fait envisager aux organisateurs de l'Espace Pluriel Jeunes un lieu plus grand l'année prochaine... ? A suivre !

En vidéo le reportage de Maritima TV.