Temps forts

Le Mud Day : de la boue, de la boue, et encore de la boue !

  • Loisirs
  • 09/04/2016 à 17h35
  • 01:56
8000 participants pour cette troisième édition.

1/1

8000 participants pour cette troisième édition.

L. Jobard L. Jobard
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Ce samedi à Peyrolles, les Mud Guys ont parcouru les 13 kilomètres de cette course de l'extrême, le Mud Day, pavée de 22 obstacles, dont les bien connues dunes de boue, de l'eau glacée et surtout une bonne dose de convivialité.

 Ambiance pendant le Mud Day.
 Pascal Quatrehonne est le directeur du Mud Day.
 Davy Moisson, reporter en immersion.
Au sortir des 13 kilomètres de la course, dans le village du Mud Day installé au lac de Peyrolles, les participants, sourires aux lèvres, passent la ligne d'arrivée couverts... de boue ! Et pour cause, le Mud Day est connu pour ça, "c'est l'occasion de faire tout ce qu'on n'avait pas le droit de faire quand on était petit, explique Pascal Quatrehonne, directeur du Mud Day, donc on peut se salir et se rouler dans la boue!".
Une occasion que n'ont pas manqué de prendre les quelques 8000 participants de ce samedi, qui n'ont pas eu peur de se jeter dans l'eau boueuse. Car cette course, c'est aussi ses fameux obstacles qui en font sa célébrité, 22 ont jonché le parcours de cette édition, et pourtant quand on demande aux participants ce qui a été le plus difficile, la réponse est unanime, "les dunes de boue". Mais il ne faudrait pas faire l'impasse sur les tractions au-dessus d'une eau glacée, le passage obligatoire dans un bassin d'eau à 3°, ou encore les fils électrifiés juste avant de passer la ligne d'arrivée. Autant d'efforts qui méritent leur lot de réconfort, les Mud Guys sont donc accueillis par une bière bien fraîche, avec ou sans alcool, une médaille et un tee-shirt souvenir.
Une expérience que n'oubliera pas Davy Moisson, notre reporter en immersion qui participait pour la première fois à ce parcours un peu particulier. "Je le conseille à tout le monde, a-t-il confié après 3 heures de course, c'est dur, mais c'est en équipe, il y a de la solidarité, très belle expérience !".
Ce ne sont pas les Mud Guys qui diront le contraire, tous veulent déjà prendre part à l'édition 2017, d'ores et déjà prévue par les organisateurs.

Retrouvez en vidéo l'ambiance de la course, l'interview de Pascal Quatrehonne, directeur du Mud Day, et de Davy Moisson, qui a testé pour vous ce parcours de l'extrême !
Images et interviews : Loretta Jobard, Maritima Médias.