Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Législatives : "Je suis de la droite et du centre mais aussi, indépendant !" Éric Diard

R. Reponty R. Reponty
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le député sortant de la 12ème circonscription des Bouches-du-Rhône, candidat à sa réélection, affirme son indépendance dans un contexte de recomposition politique inédit.

Les élections législatives se préparent activement et les candidats de notre territoire cherchent à imposer leur positionnement dans un contexte de recomposition politique inédit, à l'image d'Éric Diard. Le député Les Républicains est candidat à sa réélection dans la 12ème circonscription des Bouches-du-Rhône, à savoir la zone Châteauneuf-Côte-Bleue, Marignane et Vitrolles. Il se dit : « (...) de la droite et du centre mais aussi, indépendant !» Et, il ne mâche pas ses mots à l'égard de ses adversaires. L’ex-maire de Sausset-les-Pins veux garder son fauteuil dans une zone où Marine Le Pen a atteint son plus haut score dans le département (35,29%) au 1er tour. Le Rassemblement National lui oppose d'ailleurs son référent départemental et élu marseillais, Franck Allisio. La nouvelle union de gauche (NUPES), de son côté, devrait présenter l’élue vitrollaise Isabelle Chauvin ou Pascal Pons, professeur dans les quartiers Nord de Marseille. 

Lors d'un échange avec les pêcheurs du port du Jaï, sur l'étang de Berre, Éric Diard s'est exprimé au micro de Maritima et défend son ancrage local tout en reprochant au candidat du RN d'être parachuté et à celle ou celui de NUPES son incohérence politique avec les élus locaux socialistes et communistes, et à tous les deux d'être aux ordres de Paris, donc de Marine Le Pen pour l'un et pour l'autre de Jean-Luc Mélenchon. "Moi je suis un opposant constructif, insiste le député sortant. Je suis à l'écoute des habitants. Cette circonscription, j'y vis depuis longtemps, j'y suis attaché et donc ces histoires de parachutage et ces histoires d'appareil de parti ça ne m'intéresse pas. Même moi, chez Les Républicains je passe un peu pour un électron libre, je suis libre. À l'Assemblée Nationale [NDLR] Les Républicains, quand ils me disent quelque chose, je vote selon mes convictions, en toute indépendance, et selon les attentes de mes administrés." 

Ensemble!, l'union des partis issus de la majorité présidentielle constituée par : Horizons (Édouard Philippe), le MoDem et Renaissance (le nouveau nom de La République en marche) pourrait ne pas présenter de candidat dans la 12ème circonscription des Bouches-du-Rhône pour éviter le risque d'une élection d'un candidat du RN. En tout cas, pour se présenter aux législatives les candidats doivent être âgés d'au moins 18 ans, être de nationalité française et ne présenter aucune condition d'inéligibilité. Sous ces conditions, ils pourront déposer leur candidature en préfecture du lundi 16 mai 2022 au vendredi 20 mai 2022 à 18 heures, et entrer en campagne à partir du 30 mai.

En vidéo : l'interview d'Éric Diard, candidat dans la 12ème circonscription des Bouche-du-Rhône.

(Interview et images : Rémy Reponty pour Maritima médias.)