Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

14ème. Maryse Joissains-Masini "défend la droite sociale et humaniste"

Maryse Joissains-Masini, député sortante UMP dans la 14ème circonscription

1/1

Maryse Joissains-Masini, député sortante UMP dans la 14ème circonscription

O. Ferrandino O. Ferrandino
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Après que Jean-David Ciot (PS) ait cristallisé 35,79% des voix au premier tour contre 28,96% pour Maryse Joissains-Masini (UMP),le second tour aura lieu ce dimanche. Dans cet entre-deux-tours elle "défend la droite sociale, humaniste et populaire".

 Maryse Joissains-Masini député sortante UMP
J-2 avant le second tour des législatives. Dans la 14ème circonscription aixoise, le duel se jouera entre la député sortante Maryse Joissains-Masini (UMP) et Jean-David Ciot, Premier Secrétaire Fédéral PS des Bouches-du-Rhône. Le taux d'abstention ayant atteint 41,04%.

Et lors d'une interview au micro de Maritima médias, la député sortante Maryse Joissains-Masini a déclaré vouloir " défendre la droite socialiste, humaniste et populaire ". Comme elle a pu l'expliquer: " je fais partie de la droite républicaine parce que tout simplement je fais partie de ceux qui prônent une politique possible". Puis elle a poursuivi: " je ne fais pas partie des libéraux, c'est à dire que je ne suis pas pour une économie libérale à tous crins, je suis pour une économie capitaliste mais un capitalisme de petite et moyenne entreprise. Car, dès qu'il s'agit de grandes entreprises et de la spéculation je suis beaucoup plus circonspecte et c'est vrai que là je prend des mesures que Sarkozy avait commencé de prendre, qu'il n'avait pas eu le temps de prendre complètement parce que dans les pays européens les autres ne voulaient pas et que si on le fait sur le plan de notre territoire et pas sur le plan européen, il est évident qu' à la sortie il y aura des pertes pour nous. Donc il y a des mesures qu'on ne peut pas prendre tous seuls et je suis pour la limitation de tout ce qui est spéculation ".
 
Concernant la droite sociale, Maryse Joissains-Masini estime" faire partie de la droite sociale qui est autant sociale sinon plus que les socialistes. Eux, ils ont de social le nom, l' appellation, le nom et le fond de commerce. Moi, je suis sociale dans ma vie, j ' ai démontré pendant toute ma carrière que j' ai été quelqu'un de sociale. Mais je ne suis pas sociale à la socialiste. Moi je suis sociale à l'idée de quelqu'un à donner à pêcher plutôt que de lui donner le poisson, c'est à dire je suis sociale dans le sens de la solidarité et pas du tout dans le sens de l'assistanat parce que l'assistanat ça prive l'individu de sa dignité et quelqu'un  que l'on prive de sa dignité c'est que l'on n' a pas de respect pour lui donc moi je suis sociale au sens de la dignité, du respect et de la solidarité".

Plus largement au sein de l'UMP, la député sortante Maryse Joissains-Masini  fait partie également de l'UMP humaniste. A ce sujet,  elle évoque M. Leonetti " avec sa grande loi sur la fin de vie qu'on a beaucoup critiqué parce que vous avez ceux qui veulent que l'on puisse mettre fin à la vie des gens  tout de suite comme ils veulent(...) Je crois que cette loi a été une grande loi. Il l' a faite avec beaucoup d'humanisme et d' une façon formidable. Et quand je dis je suis de l'UMP humaniste, je suis de l'UMP de Monsieur Léonetti qui avait beaucoup de tact quand il a élaboré ce texte".     

A propos de la droite populaire, la député sortante estime que  " la droite populaire " fait aussi partie des valeurs qu' elle défend:  c'est à dire " l'amour de l' identité française et de l'identité européenne au sens d'habiter l'Europe ". Lors d'une manifestation sportive, a expliqué Maryse Joissains-Masini, " il y avait 12 femmes avec la burka et je trouve ça insupportable pour nous d' être obligé de supporter ses fantômes parce qu'actuellement il n' y a pas réellement quelque chose pour les empêcher de nous offenser(...). Car cela c'est contraire aux valeurs de la République". Et, à ce sujet, Maryse Joissains-Masini " ne souhaite pas faire de l'immigration n 'importe comment et accepter non plus le droit de vote des étrangers. Car celui-ci est contraire à la nationalité française ".   

Au final, la député sortante UMP a souhaité préciser qu'" elle faisait partie de ces trois tendances de l'UMP. En revanche, Maryse Joissains-Masini " n'est pas la libérale"  car j'attends que la libérale est un langage très précis sur la spéculation et sur l' humain au coeur du débat".