Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Aix: assemblée citoyenne du Front de Gauche à Encagnane

Patrick Magro et Anne Mesliand (candidat dans la 11ème circonscription)

1/3

Patrick Magro et Anne Mesliand (candidat dans la 11ème circonscription)

Josiane Durrieu et Pierre Capell (candidats dans la 14ème circonscription)

2/3

Josiane Durrieu et Pierre Capell (candidats dans la 14ème circonscription)

Militants Front de Gauche

3/3

Militants Front de Gauche

O. Ferrandino O. Ferrandino
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Les candidats de la 11ème et la 14ème circonscription étaient réunis pour une assemblée citoyenne.Un des rendez-vous suivi par une majorité de militants venus débattre de thèmes récurrents comme le pouvoir d'achat. Et,ce, dans une perspective nationale.

 Josiane Durrieu et Pierre Capell, candidats dans la 14ème circonscription
 Patrick Magro et Anne Mesliand, candidats dans la 11ème circonscription
19h. L'assemblée citoyenne du Front de gauche commence au Mansard. A cette occasion, sont présents les candidats de la 11ème circonscription, Patrick Magro et Anne Mesliand, ainsi que de la 14ème circonscription, Josiane Durrieu et Pierre Capell.

Qu'il s'agisse de la 11ème ou de la 14ème circonscription aixoises, les candidats du Front de Gauche ont en commun " l' humain d'abord " mais aussi, comme l'explique Patrick Magro, candidat Front de Gauche dans la 11ème circonscription, la ville d'Aix-en-Provence", divisée pour moitié sur la 14ème et pour moitié sur la 11ème. Comme il l'explique: " c' est un territoire qui peut être diverse, si l' on considère que le territoire a un peu de sens, puisque s'y concentrent à la fois les questions d'emploi, de développement économique, les questions d'agriculture péri-urbaine, de politique des quartiers, donc je dirais que dans cette campagne l'enjeu local se combine de manière intéressante aux mesures immédiates qu'il faudra prendre avec la nouvelle assemblée et aux grands dossiers que l'on y défendra. Et, à Anne Mesliand, sa suppléante, de poursuivre:" rencontrer les gens et leur parler de leurs problèmes ça ne veut pas forcément dire leur parler local, ça veut dire aussi les aider à comprendre et leur faire comprendre d'où viennent leur problèmes quotidiens qui se posent à Aix-en-Provence comme dans d'autres coins de France et qui, justement, ont une origine dans un système politique et économique sur lequel il faut qu'ils reprennent la main en y voyant clair et en soutenant les forces politiques qui sont prêts à reprendre la main sur la finance".

Du côté de la 14ème circonscription, pour Josiane Durrieu: " ces législatives doivent être l'occasion de traiter de problèmes communs qui concernent Aix-en-Provence et au-delà donc nous avons beaucoup de points en commun et de proposition politiques communes  en particulier pour la ville d'Aix et on a quand même la volonté d'en finir avec une députée UMP (...) nous ce qu'on veut c'est qu'il y ait des mesures concrètes qui démarrent tout de suite et qui changent la vie des gens. Par exemple, parmi les premières mesures que nous souhaiterions, c'est  une loi qui établisse à 35%, le nombre de logements sociaux dans les villes sous tensions comme Aix-en-Provence ". Pour Pierre Capell, par exemple, conseiller municipal à Fuveau, "il y a de nombreux problèmes sur l'ensemble du territoire tout comme à Aix-en-Provence: problème du logement ou encore problème de fermetures de classes. Plus précisément, un jeune couple qui veut s'installer à Fuveau, au prix des terrains et au prix des loyers, aujourd' hui, c'est pratiquement impossible".

Enfin, Patrick Magro a également rappelé lors de cette assemblée citoyenne " qu'outre le droit au logement, à la santé, à l'emploi, le droit à la sécurité publique est également très important". Car, pour lui, " il ne faudrait pas qu'on laisse ses composantes des droits de l'homme à la droite et à l' extrême droite car la sécurité publique est aussi une valeur de gauche ". Premier tour des législatives à suivre le 10 juin prochain.