Temps forts

Vitrolles. Un témoin du meurtre raconte "l'horreur" de cette nuit

L'infirmière vitrollaise est intervenue avant l'arrivée de la police.

1/1

L'infirmière vitrollaise est intervenue avant l'arrivée de la police.

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Un homme de 38 ans connu pour des affaires de stupéfiants a été tué par balle cette nuit à Vitrolles. Une voisine de la victime, qui a assisté à la scène, raconte comment elle est intervenue avant l'arrivée de la police sur place.

 Le témoignage de l'infirmière vitrollaise en vidéo.
"Au début je ne voulais pas approcher, puis il y avait sa femme, qui était sur son mari, je l'ai écartée, j'ai à peine regardé, c'était horrible". Cette infirmière d'une cinquantaine d'années, habitante du quartier des Pins, est encore sous le choc lorsqu'elle raconte comment trois hommes ont abattu ce Vitrollais de 38 ans qui sortait de chez lui à bord de son véhicule aux alentours de 0h30. "Elle criait c'est mon mari, c'est mon mari, il l'ont tué", poursuit-elle. "Je l'ai éloignée le plus possible, jusqu'à ce que les policiers arrivent". Plusieurs riverains avaient composé le 17 après avoir entendu de nombreux coups de feu un peu plus tôt. "J'ai eu très peur", confiait encore l'un d'entre eux ce matin.

Deuxième règlement de comptes en 24 heures
Une quarantaine de douilles de 7.62, le calibre des Kalachnikov, ont été retrouvées sur les lieux. "L'homme abattu  était très défavorablement connu des services de police, notamment pour des affaires de stupéfiants, ce qui laisse penser que nous sommes en présence d'un règlement de comptes", apprenait-on plus tard auprès de la Direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône, précisant qu'il s'agissait du deuxième règlement de comptes en moins de 24 heures dans le département, après celui de la cité Pierre Renard hier dans le 10e arrondissement de Marseille.

En vidéo, regardez le témoignage de l'infirmière vitrollaise. (Images de Nèle Grizard)