Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Cambriolage à Martigues: les bateaux de la SNSM étaient visés

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Les écrans GPS qui sont équipés de sondeurs, radars et caméras thermiques ont été volés sur les deux bateaux de la SNSM. Un acte ciblé et prémédité

"C'est du matériel professionnel, explique Daniel Lourenco, le président de la station de Sainte-Anne, non sans amertume. Les écrans n'ont pas été arrachés, ils ont été proprement débranchés. Les voleurs savaient ce qu'ils voulaient." En effet sur les deux bateaux, la vedette et le semi-rigide, seuls les écrans GPS dotés de sondeurs, radars et caméras thermiques ont été dérobés. Soit environ 8 000 euros de matériel, sans lequel les embarcations sont contraintes de rester à quai. Un coup dur pour les bénévoles qui réalisent en moyenne un à deux sauvetages par semaine. "Nous avons repris l'activité après le déconfinement, poursuit le président. Depuis, nous en étions à 17 interventions." Le secteur sur lequel intervenait la station (Golfe de Fos et étang de Berre), sera donc couvert, en attendant, par les bénévoles de Carro et Port-Saint-Louis-du-Rhône, rallongeant ainsi les délais d'intervention. Un enquête est en cours, menée par la gendarmerie maritime de Port-de-Bouc. "Les constatations ont été faites, ainsi que les relevés d'empreintes et des photos." De son côté, la municipalité de Martigues réfléchi à l'installation de caméras de surveillance sur le quai. "Ce qui est sur, c'est que nous ferons installer une alarme sur la vedette", affirme le président. Pour remplacer le matériel, la SNSM compte sur la générosité de chacun et lance un appel au don. "Nous n'avons pas le choix, conclut Daniel Lourenco. Un appel a été lancé via notre page Facebook." Vous pouvez aussi directement vous rendre à la station située quai Sainte-Anne ou en cliquant ici.

 

Ecoutez l'interview de Daniel Lourenco, président de la station SNSM de Martigues