Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

A la Couronne, les chasseurs se muent en agriculteurs... au bénéfice des animaux

A la Couronne, les chasseurs se muent en agriculteurs... au bénéfice des animaux

1/1

A la Couronne, les chasseurs se muent en agriculteurs... au bénéfice des animaux

M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Depuis plusieurs années, les chasseurs de la Couronne-Carro font face à un autre phénomène de contagion qui fait beaucoup de dégâts, il s'agit de l'épidémie de flammes qui frappe régulièrement le territoire qui leur est attribué

 Clery Fouque énumère les actions des membres de la société de chasse de la Couronne
 Bertrand Jacquet détaille tout le travail post-incendies effectué par les chasseurs

En quatre ans seulement, les incendies ont touché à trois reprises les collines de la Couronne et Carro - en 2016, 2017 et pas plus tard qu'en août dernier - ravageant ainsi la moitié de leur zone de chasse qui s'étend sur une superficie totale de 750 hectares.
Mais ici, le fatalisme n'est pas de mise, avec l'appui de la fédération des Bouches-du-Rhône et le soutien de la ville, notamment de son service des espaces verts, la Société de chasse de la Couronne joue le rôle d'aménageur du territoire forestier : si la période de chasse est limitée à 4 mois, de septembre à début janvier, c'est en revanche 12 mois par an qu'une partie des membres de la société de la Couronne-Carro - qui n'en compte plus désormais qu'une centaine sur encore 180 il y a quelques années - sont à pied d'œuvre pour entretenir leur aire avec un double objectif : que les animaux parviennent à trouver pitance dans un biotope dévasté par les flammes et, complémentaire du premier, que tout soit fait pour limiter la progression des incendies.
C'est ainsi que les chasseurs se sont transformés en agriculteurs en exhumant un vieux champ recouvert peu à peu, faute de paysans, par la forêt et réapparu sous l'action des flammes. Et c'est ainsi que ce demi hectare de terres situé dans le vallon des Chapats, en bordure nord de la zone de chasse, a été nettoyé, labouré et ensemencé pour le seul profit des animaux, offrant par la même occasion une bande de terre susceptible de ralentir l'action des flammes et de fournir aux pompiers une aire dégagée pour leurs véhicules en cas de sinistre. 

En vidéo, Cléry Fouque, président de la Société de chasse de la Couronne-Carro énumère les actions opérées par ses membres sur le terrain tout au long de l'année. Quant à Bertrand Jacquet, le trésorier, il détaille tout le travail effectué sur un champ véritablement ressuscité par les chasseurs après un incendie.