Temps forts

Martigues. Pêche interdite dans le canal Galiffet et fortement restreinte ailleurs

Zones de pêche dans le secteur de Martigues, en vert autorisé, en violet interdit

1/1

Zones de pêche dans le secteur de Martigues, en vert autorisé, en violet interdit

N. Ouerfelli N. Ouerfelli
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Depuis le mois de juillet, la nouvelle réglementation du Grand Port Maritime de Marseille est entrée en vigueur mais elle a été présentée hier à la presse ainsi qu'aux forces de l'ordre. Et parmi les annonces : la pêche est interdite dans certains secteurs, des restrictions sont imposées sur le nombre de prises, mais aussi sur les horaires de pratique...

 Reportage avec des pêcheurs à Martigues
 Nicolas Chomard administrateur des affaires maritimes
 Jean-Marc Sénateur, Sous-Préfet d'Istres

Dans cette affaire il faut bien sûr séparer les pêcheurs loisirs et les pêcheurs professionnels, car ce sont bien les premiers qui sont les plus impactés par ces mesures. Si hier matin, beaucoup de pêcheurs présents sur les bords du canal à Martigues trouvaient ces nouvelles restrictions trop dures (voir vidéo), du côté des professionnels, la nécessité de réglementer se faisait urgente. "Ces mesures nous conviennent tout à fait, il fallait mettre un peu d'ordre et nous avons d'ailleurs participé aux nombreuses concertations de cette nouvelle réglementation", explique William Tillet, premier prud'homme de pêche de Martigues. "5 poissons nobles (loups ou daurades) par jour, c'est très bien, d'ailleurs le reste des espèces n'est pas limité", poursuit William. Cet accueil mitigé,  Nicolas Chomard administrateur des affaires maritimes s'y attendait. "Comme dans toutes concertations, nous avons aussi le soutien de certaines associations qui sont sur le terrain et qui constatent du braconnage intensif, des incivilités. Il fallait faire quelque chose".

À Martigues (voir carte), le secteur le plus impacté par ces mesures se situe aux abords immédiats du pont-levant, avec le canal Baussengue et le canal Galiffet où la pêche est désormais interdite. "Ce sont des lieux à contrôler, tout comme le canal de Caronte et plus précisément les eaux très resserrées du canal Galilfet, où on peut avoir de fortes concentrations de poissons à certaines périodes de l'année et donc de fortes concentrations de pêcheurs qui amènent un trouble à l'ordre publique, du braconnage et des risques pour la navigation des navires", poursuit Nicolas Chomard. Et pour le sous-préfet d'Istres Jean-Marc Sénateur, le problème de nuisance et de trouble à l'ordre public, justifie en très grande partie cette nouvelle réglementation dans le secteur du GPMM. "Dans les prochains jours, les contrôles seront de plus en plus nombreux. Ils seront pédagogiques dans un premier temps avant de verbaliser les contrevenants qui risquent des poursuites sur plan judiciaire mais aussi administratif", prévient le sous-préfet.

 

 


Les principales nouvelles mesures pour la pêche loisir :

- Les engins de pêche autorisés, sont limités à 3 cannes par personnes

- Les quantités autorisées ne sont limitées que pour les bars (loups) et/ou daurades à 5 prises au total par jour et par personne

- La pêche est autorisée du lever au coucher du soleil, tous les jours de la semaine (interdiction de pêcher la nuit)

 

Les motivations de cette règlementation :

- Simplifier et clarifier la réglementation pour tous les pêcheurs, loisirs et professionnels

- Assurer le bon fonctionnement des activités portuaires dans le domaine du Grand Port Maritime de Marseille Fos

- Sécuriser et délimiter les zones de pêche