Temps forts

Plus de déchets ni de fumeurs sur les plages de Martigues

Plus de déchets ni de fumeurs sur les plages de Martigues

1/1

Plus de déchets ni de fumeurs sur les plages de Martigues

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Cet été, la Ville de Martigues a décidé de tester des plages sans déchets et non fumeurs. Les usagers seront informés et aidés pour trouver leurs marques.

C'est une petite révolution qui se prépare sur l'ensemble des plages de Martigues.  Celles de la Côte bleue, comme celle de Ferrières vont devenir, cette année, zéro déchet et non fumeurs.  « Sur les plages, 34% des déchets sont des résidus de mégots », explique Patrick Madec, directeur de l’environnement et du développement durable. Les brûlures à cause de la cendre incandescente sont aussi les principales causes de blessures. Mais pour que l’opération réussisse, les usagers vont devoir s'accoutumer à ces nouvelles règles.  Pour cela, des cendriers seront installés à l’entrée de chaque site. « On ne distribuera plus de cendriers de plage, complète le directeur. Cela ne va pas dans le sens de ce que l’on souhaite». Des panneaux vont être posés et des opérations de médiation seront organisées dans l’été. Dans un second temps, la municipalité ambitionne même d’aller plus loin en signant éventuellement un partenariat avec la Ligue contre le Cancer et pense à travailler avec une entreprise de valorisation de ce type de déchets. 
 
Fin de la pollution visuelle
Les déchets sont le second grand sujet de préoccupation. La Ville veut tester dès le mois de juillet le concept du Zéro déchet sur l’ensemble de ses sites  y compris le spot des Arnettes. « Nous avons enlevé les porte sacs des plages, explique Patrick Madec. Nous les remplaçons par des bacs noirs et jaunes qui permettent le tri qui ne se faisait pas jusqu’à présent». Les matières triées seront alors revalorisées, les autres iront directement au Vallon du fou.
Sur la plage du Verdon, quatorze collecteurs situés derrières les commerces vont être installés. «  Chaque collecteur peut contenir 660 litres, constate Francis Filippi, responsable des ateliers municipaux de La Couronne.  Jusqu’à présent il y avait 50 porte sacs de 110 litres chacun. C’était une grande source de pollution visuelle. Je sais que les gens vont jouer le jeu. À La Saulce, ils l’ont fait lorsque nous avons déplacé les poubelles en haut des escaliers. » Durant l’été, les ambassadeurs du tri devraient animer des ateliers pour sensibiliser le public. Si chaque usager sera donc responsable de ses déchets, il n’en reste pas moins que les plages seront nettoyées chaque jour. Un tracteur qui tire le sable et récupère les déchets enfouis passe tous les matins à partir de 4h au Verdon et à La Saulce et une fois par semaine à Carro. Un ramassage manuel a aussi lieu sur l’ensemble du littoral. « Il fait 17km, précise le responsable des ateliers municipaux. Nous avons du personnel en renfort. Dès 5h30, ils partent du grand Vallat et vont jusqu’aux Laurons». Cet été, les plages martégales devraient donc être particulièrement propres, un argument de plus pour les professionnels du tourisme qui misent beaucoup sur elles. « Les plages c’est notre principal atout, constate un directeur de camping. C’est ce qui attire le monde, et vu comment se profile la saison, du monde, nous allons en avoir besoin ».