Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Istres : plages interdites aux algues !

Istres : plages interdites aux algues !

1/1

Istres : plages interdites aux algues !

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Pour lutter contre l'échouage des algues vertes sur les lieux fréquentés, des barrages sont en cours d'installation. Gros plan sur celui de la Romaniquette après celui du Ranquet et avant une installation identique au « Port Américain ».

 Plages interdites aux algues ! l'Itv de Frank Petrelli pour la sté Marinov Groupe Suez
 Plages interdites aux algues ! l'itv d'Yves Garcia pour la Ville d'Istres

Comme d'autres villes de l'étang de Berre, la commune d'Istres se bat contre l'échouage des algues vertes sur ses rivages. Ces ulves, petit nom de l'espèce en question, dégagent deux gaz toxiques lorsqu'elles se décomposent à l'air libre. Si l'un est reconnaissable grâce à son odeur caractéristique « d’œuf pourri » - l'hydrogène sulfuré (H2S) -, plus problématique est l'autre gaz, le méthanal, indétectable à l'odeur. Il peut occasionner des maux de tête voire des problèmes pulmonaires pour l'individu restant à proximité, un gaz classé cancérogène avéré.

Alors que faire. Attendre l’optimisation de l'écosystème de l'étang de Berre ? Fermer les plages en cas d'échouage intempestif et procéder à l'évacuation des algues qui dure plusieurs jours ? Évacuer les habitations à proximité ? Mais toutes ces mesures sont curatives... Après des années de questionnements, plusieurs communes alentours ont opté pour la solution préventive des barrages flottants, non pas seulement en période estivale mais pour toute l'année. A l'origine cette technique a été pensée pour lutter contre les invasions de méduses ; une autre utilité lui a été trouvée, celle de stopper les macrodéchets (canettes, bois flottés, bouteilles plastique...). Aujourd'hui bloquer les ulves est une nouvelle application. De longs boudins flottants sont arrimés au fond de l'eau, laissant pendre en dessous un filet plus ou moins long de manière à laisser circuler la faune. Une installation réalisée en concertation avec la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer), le Gipreb et la prud’homie de pêche.

Ici plage de La Romaniquette, 400 mètres de boudins sont installés, laissant seulement une ouverture pour permettre aux activités nautiques type jetski, bouée tractée ou paddle de circuler. Un barrage pour quelle efficacité ? S'il est vrai qu'il est difficile d'évaluer correctement le pourcentage d'algues qui seront réellement déviées – la météo influant sur les courants, le vent et la prolifération -, un tout premier constat peut être fait ici : 24 heures après la mise en place des premiers boudins, les algues commencent déjà à s'accumuler contre. Donc ça fonctionne.

Quant au coût, il est réellement relatif d'autant que ce problème d'échouage d'ulves est sanitaire en plus d'être environnemental. Pour Yves Garcia, adjoint au maire délégué à l'environnement, 300.000 Euros ont été dédiés à l'installation des 180 mètres de barrage au Ranquet, des 400 mètres à La Romaniquette et bientôt 130 mètres au Port Américain - A suivre la plage de Monteau ? - Une enveloppe qui correspond au coût de l'évacuation et au traitement des algues échouées à l'automne et l'hiver dernier sur les rivages istréens. Et même ce moment à La Romaniquette, une toute petite partie de plage est fermée au public justement à cause des gaz émis par quelques ulves échouées avant la mise en place des barrages !

Retrouvez en vidéo l'interview d'Yves Garcia, ainsi que celui de Frank Petrelli de la société Marinov, chargé de l'installation du barrage et de sa maintenance.