Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Air pollué: le point à Aix et dans la région

Station de l'Ecole d'art d' aix en provence

1/3

Station de l'Ecole d'art d' aix en provence

Rue de la molle

2/3

Rue de la molle

Pots d'échappements

3/3

Pots d'échappements

O. Ferrandino O. Ferrandino
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Alors que la situation sur la qualité de l'air dans la région est préoccupante, des pics d'ozone sont enregistrés pendant cette période estivale. La pollution atmosphérique est donc importante dans la région.

 Yann Channac Mongredien, ingénieur à Air Paca
La situation sur la qualité de l'air dans la région est " peu réluisante ". Les chiffres parlent d'eux mêmes. Alors qu' en 2011, 47 jours de dépassement ont été enregistrés à la station aixoise du Roy René, les stations marseillaises de Rabatau et de la Timone sont respectivement de 168 et 77 jours. Le seuil de norme européenne pour ces stations trafic étant de 35 jours, " valeur limite pour la protection de la santé ".

Selon Yann Channac Mongredien, ingénieur à Air Paca, en charge de la coordination et de la surveillance de la qualité de l'air: " on a des dépassements de normes sur toutes les grosses agglomérations de la région pour les particules en suspension mais aussi pour le dioxyde d'azote. Ce sont des valeurs limites pour la protection de la santé humaine. Donc on estime que c'est relativement significatif, on estime qu'il y a à peu près 600 000 personnes dans la région qui vivent  dans une zone qui dépassent ces seuils ".

En région Paca aujourd'hui, il existe 4 agglomérations importantes: Aix-Marseille, Nice, Toulon et Avignon. A cela se rajoute également la zone industrielle de l'Etang de Berre et puis aussi  " beaucoup de soleil ", ce qui donne cette particularité à la région paca  " d' être l'une des régions d'Europe les plus touchés par l'ozone." D'après Yann Channac,  " on a plusieurs polluants qui posent problèmes dans la région, les particules en suspension qui sont l'objet du contentieux actuel avec l' Europe, le dioxyde d'azote ainsi que l'ozone ".

Actuellement des pics d'ozone sont d'ailleurs enregistrés où les déplacements sont parfois importants pendant cette période estivale. La vitesse sur autoroute a d'ailleurs pour cela été abaissée à 90 km/h, le trafic inter-urbain drainant un apport de particules important. A Aix-en-Provence la Zapa (Zone d'Action Prioritaire pour l'Air) est d'ailleurs  " en train d' être mise en place ".

Aujourd'hui,  " la France risque 300 000 euros d'amendes pour  non respect de ces seuils européens et pour ne pas avoir réussi à faire baisser ces seuils significativement depuis ces dernières années ".

Images et interview Olivia Ferrandino pour Maritima Médias