Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Aix: vers un deuxième mini-tram électrique?

Rue Gaston de Saporta

1/3

Rue Gaston de Saporta

A chacun son casque: il permet d'écouter un commentaire scénarisé avec de vrais bruits d'antan

2/3

A chacun son casque: il permet d'écouter un commentaire scénarisé avec de vrais bruits d'antan

Cathédrale Saint Sauveur

3/3

Cathédrale Saint Sauveur

O. Ferrandino O. Ferrandino
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

En à peine 1 heure, le mini-tram aixois est l'un des moyens les plus utilisés pour découvrir Aix en un minimum de temps. Dans quelques années, il se pourrait bien qu'un second train vienne rejoindre le premier! Mais cette fois-ci il serait électrique.

 Florence Parant, conductrice du mini-tram
 A chacun son mini-tram...
11h. Place du Général De Gaulle. C'est le top départ de la visite guidée du Mini Tram d'Aix-en-Provence. Après que Francine Parant, sa conductrice, ait fait le tour de tous les wagons, une fois les portes bel et bien fermées, le mini-tram aixois peut partir. Certes,  il ne fait pas " tchou, tchou ", mais à bord c'est comme si.... ou presque. D'ailleurs, le second mini-tram qui pourrait également le rejoindre ne sifflera pas non plus, mais le train, lui, est bien réel.

Actuellement en Europe, comme par exemple en Allemagne mais aussi en Suisse, il existe déjà des trains de type Far West. Mais pour l'instant en France, ce genre de train n'est pas autorisé à circuler. Et comme l'explique Ludovic Raes, gérant de la compagnie des Trains du Sud, " pour l' instant nous n' en sommes qu'aux balbutiements de ce projet" . Puis il poursuit: " à partir du moment où le Ministère des Transports autorisera à mettre en place ce type de train et que celui-ci sera homologué, il sera possible pour nous de proposer l'implantation d'un second train électrique. Le jour où le train est homologué, eh bien on se lancera!"

  Alors qu'il aura fallu trois ans pour la mise en route du tout premier train, il faudrait selon Ludovic Raes, environ encore " deux ans et demi " pour l'élaboration de ce second mini-tram aixois. En attendant, qu'il soit électrique ou non, le mini-tram attire toutes les nationalités. Et comme le fait remarquer Francine Parant, conductrice du mini-tram aixois " cette année il y a énormément de japonais et de chinois qui montent à bord. Mais pas seulement, les touristes viennent vraiment des quatre coins du monde". Autre point: il y aurait également de plus en plus de croisiéristes qui viendraient visiter la cité aixoise, la réplique de ce même train circulant également du côté de Cassis.

Alors, si ce mini-tram électrique devenait réalité, peut être attirerait-il aussi une nouvelle clientèle sensible notamment au développement durable? Dans tous les cas, selon Ludovic Raes, il s'agira " d'un produit d'exception". Le train à design électrique fera lui aussi le tour de ville et, ce, toujours avec un commentaire scénarisé en huit langues (anglais, français, italien, allemand, japonais, chinois et russe), histoire de plonger les visiteurs au coeur de la cité. En haute saison, le train programme chaque jour 7 visites de la ville de 11h à 18h.