Temps forts

Aix : Grand ménage de printemps pour la décharge sauvage de l'Arbois

Aix : Grand ménage de printemps pour la décharge sauvage de l'Arbois

1/1

Aix : Grand ménage de printemps pour la décharge sauvage de l'Arbois

M. Chaix M. Chaix
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

La ville d’Aix a missioné une entreprise de dépolluer l’une des parcelles appartenant au conseil départemental. Installée depuis 2015 aux abords de la gare TGV d’Aix, la décharge abrite près de 500 tonnes de déchets. 1300 m3 vont être nettoyés d’ici la semaine prochaine. Un aboutissement pour les élus et riverains

 "Il était temps" se félicite Valentin Zucchinalli, membre du collectif Déchargeons le plateau d'Aix TGV. Avec Estelle Blaudy, il y a déjà 19 mois, cet Aixois a rédigé une pétition pour dénoncer l'état du plateau devenu une décharge sauvage, où se sont amoncelés près de 500 tonnes de déchets. Des déchets principalement déversés par des entreprises du BTP. La mise en route des travaux a été longue, le plateau de 50 hectares est propriété de plusieurs institutions et entreprises qui se sont longtemps renvoyés la balle. 

C'est finalement Maryse Joissains, maire d'Aix-en-Provence qui s'est saisie du dossier. Depuis le 19 octobre, elle a chargé l'entreprise Mat'ild de mener une opération de nettoyage et de recyclage de ces déchets. Une opération concentrée sur 1300m3 de parcelle détenue par le Département, par ailleurs financeur du projet.

Quelques jours après le démarrage des travaux, les résultats sont déjà là. "Il y avait des déchets absolument partout il y a deux semaines, la route est aujourd'hui déblayée, la société Mat'ild a fait du très bon travail, et en un temps record" reconnaît Valentin. 

25 tonnes d'amiante retrouvés 

13 jours c'est le délai que s'est fixé l'entreprise pour redonner vie à cette parcelle. "Nous avons 1300m3 à nettoyer, cela fait 100m3 par jours, et nous gérons beaucoup de déchets toxiques, 25 tonnes d'amiante ont été retrouvés sur place" détaille Julien Bertrand, le directeur de la société Mat’ild.

L'entreprise a d'abord procédé à une isolation des déchets dangereux, les autres déchets ont ensuite été triés puis acheminés vers le centre de tri de Gardanne. Sur place, 85% d'entre eux ont pu être recyclés et transformés en gravats pour une réutilisation sur les chantiers provençaux. "Retour à l'envoyeur" ironise Julien Bertrand. 

La surface sera rendue totalement propre d'ici mercredi prochain pour un coût global de 130 000 euros HT. 

Quel avenir pour le site ?

Sur place, Maryse Joissains, la maire d'Aix-en-Provence a salué elle aussi "une réussite". Reste à savoir désormais ce que va devenir cette partie du plateau. "J'ai l'intention d'en faire une zone d'aménagement. Je ne peux pas dire avec précision ce qu'il deviendra mais je ne ferme aucune porte" a-t-elle exprimé. 

Près de 4000m3 reste encore cependant à dépolluer sur l'ensemble de la zone. Il s’agit des parcelles de l’aviation civile, de l’état, de la métropole, de la ville d’Aix et de la société Dekrat… toutes propriétaires de la décharge. Des discussions sont en cours.

 

Le reportage est à retrouver dans votre matinale radio