Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Martigues : le chantier naval Curia, spécialiste des bateaux traditionnels en bois

R. Reponty R. Reponty
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Créé récemment au bord du chenal de Caronte, le chantier naval Curia bichonne les barquettes marseillaises et autres coques traditionnelles en bois.

Ah, quelles sont belles les barques traditionnelles ! Comme celles du Miroir aux Oiseaux à Martigues, avec leurs couleurs chamarrées et leurs formes généreuses. Ces coques en bois, souvent anciennes, doivent être bien entretenues. Il faut parfois réparer des membrures,  reprendre les bordages, calfater pour une bonne étanchéité, rénover mastics et peintures... C'est justement la spécialité du chantier naval Curia, créé récemment à Martigues. Et parmi les premiers bateaux que le chantier a eu à bichonner, il y a en un que des milliers de visiteurs vont pouvoir admirer : le chalutier amarré devant le bâtiment de la réplique de la grotte Cosquer à Marseille.

J'ai tout appris au petit

Charpentiers de marine de père en fils, les Curia ont travaillé ensemble pendant des années dans un chantier naval de Marseille. Et puis, avant que Louis, le père, parte à la retraite, le fils, Christophe, a voulu se lancer en indépendant. En avril 2021, il ouvre son propre chantier naval à Martigues, situé au bord du chenal de Caronte, entre le port à sec et le pont tournant; sous le regard bienveillant de son père. "J'ai tout appris au petit. Ce n'est pas un métier qu'on apprend en deux jours. Là, on a eu la chance de trouver cet endroit, et comme ça, ça lui permet de monter sa société et d'évoluer tout seul."

Les barquettes c'est le top !

En ce moment les commandes s'enchaînent. La barquette marseillaise revient à la mode et dans tous les petits ports de Provence, les heureux propriétaires de ces petits bijoux mettent un point d'honneur à posséder la plus belle barque du quai où elles sont amarrées. Les essences de bois utilisées sont l'acacia, le frêne, ou encore des bois exotiques comme le niangon ou l'iroko. Ces bateaux traditionnels sont très agréables à naviguer et ont des qualités marines que les bateaux modernes en polyester n'ont plus."Ah, oui ! Y'a qu'avec ça qu'on se régale pour partir à la mer. Ça boulègue pas, ça dérive pas beaucoup, c'est pas des savonnettes. Les barquettes, c'est le top ! On peut pêcher tranquille. En ce moment c'est les totènes, en y allant un peu tôt le matin, ou alors le soir. Ou on peut juste se balader, c'est encore mieux. On met le mât et le taud pour s'abriter du soleil, on est le roi du monde !" Renchérit Louis, lui-même fier propriétaire d'une barquette de six mètres, amarrée au Miroir aux Oiseaux.

Monsieur Cosquer était super content

Depuis qu'il a ouvert sont chantier naval, Christophe Curia s'est déjà occupé de 5 bateaux, dont un, qui l'a marqué plus particulièrement : le Cros Magnon II. Un chalutier ramené de Saint-Gilles-Croix-de-Vie par Henri Cosquer lui-même, pour servir de décor réel à Marseille, sur le plan d'eau situé à l'entrée de la réplique de la grotte qui porte son nom. "On est très fier d'avoir travaillé sur ce bateau. On a tout fait en collaboration avec Monsieur Cosquer. Nous avons réglé tous les détails techniques ensemble. C'était un très beau chantier. On a même été invité à visiter la grotte avant qu'elle ouvre au public. Après on a passé le message à toute la famille et à tous nos amis pour leur dire que nous avions remis en état ce bateau." Une fierté pour ce jeune chef d'entreprise largement partagée par Louis, autant pour son fils Christophe, que pour lui-même. "C'est une fierté de voir dans quel état de délabrement il est arrivé au chantier naval et comment il est devenu. Monsieur Cosquer était super content, comme toute l'équipe de la réplique de la grotte. Pour faire des travaux comme ça... y'avait personne pour le faire." Personne, sauf Christophe et Louis Curia. Avec un carnet de commandes bien rempli, le chantier naval Curia cherche à embaucher un charpentier de marine. Avis aux amateurs... ou plutôt, aux professionnels ! (Contact - Christophe CURIA - tél : 06 35 50 65 76 - mail : christophe0497@orange.fr - adresse : 12, avenue Lascos Ecopolis Martigues-sud 13500 Martigues )

En vidéo : le reportage sur le chantier naval Curia à Martigues.

(Interviews, images et montage : Rémy Reponty pour Maritima médias.)