Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Pays de Martigues: 20 ans d'aide à la création d'entreprise

  • Emploi
  • 25/09/2018 à 16h19
  • 02:26
Pays de Martigues: 20 ans d'aide à la création d'entreprise

1/1

Pays de Martigues: 20 ans d'aide à la création d'entreprise

S. André S. André
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

L’association Initiative du pays de Martigues a fêté ses 20 ans d’existence. Ce dispositif d’envergure nationale, aide et soutient les créateurs d’entreprise sur les villes de Martigues, Port-de-Bouc et Saint-Mitre les Remparts

C’est le marchepied des toutes petites entreprises, celles qui ont peu de financement et de garantie mais qui ont du potentiel à revendre. L’antenne martégale de l’association Initiative (elles sont 230 en France) accompagne les entrepreneurs du territoire du Pays de Martigues dans la création de tous types de projets (en dehors des projets d’exploitations agricoles ou maritimes et des professions libérales).

L’association vient de fêter ses 20 ans, à la Villa Khariessa. Richard Louviot, le responsable de la structure, était fier d’annoncer les chiffres qui symbolise cet anniversaire : « Nous avons aidé à la création de 400 entreprises et de 600 emplois. Nous avons aussi établi un important partenariat avec les banques qui soutiennent notre action. La philosophie de notre association, c’est de permettre à des gens qui ont un projet d’entreprise d’aller au bout de leur démarche. Nous les accompagnons du montage de leur dossier jusqu’à leur troisième année d’activité. Notre principale force est de permettre à ceux qui n’ont pas les moyens financiers de bénéficier d’un prêt. » Oui, l’aspect financier est l’une, et pas des moindres, des difficultés que rencontrent les entrepreneurs. La plate-forme leur propose différents prêts sur trois ou cinq ans, à taux zéro et considérés comme des apports personnels. Car au-delà du long et difficile chemin qui attend l’entrepreneur en devenir avec des études de marchés, des montages de projets prévisionnels, ou encore appréhender l’aspect juridique… Le plus dur est souvent de présenter des garanties aux banques. Ce fut le cas de Christine Contat qui a fait appel à la plate-forme pour ouvrir son restaurent exotique dans la rue Ramade : « J’ai créé ma  SAS (une société par action simplifiée). Au-delà des difficultés administratives qu’elle m’a aidée à surmonter, l’association m’a soutenue financièrement. Sans cela, je n’étais pas sûre d’y arriver. » Florent Caillol, lui, a ouvert sa cave à vins à Jonquières. Cela fait deux ans qu’il a remboursé son prêt. Il fait partie des 85 % des entrepreneurs qui ont réussi à dépasser le seuil fatidique des trois ans d’activité : « L’expérience est bonne malgré les embuches. L’administration française, c’est un régale ! Dit-il en plaisantant. Entre la chambre du commerce, les banques… Chacun attend le papier de l’autre. Il faut se battre. C’est le parcours du combattant. »

L’association Initiative Pays de Martigues représente aussi et avant tout un engagement humain, celui de près de 80 parrains et marraines, eux-mêmes gérants de sociétés, qui aident ces entrepreneurs débutants à aboutir dans leur projet : « Ils ont pas mal d’expérience que ce soit en terme de gestion, de trésorerie, conclut Philippe Fernandez, caviste sur le quai général Leclerc. Ils ont apporté un regard extérieur sur mon projet. Ils m’ont managé. C’est ce que je recherchais. »

 

http://www.initiative-paysdemartigues.fr/