Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Quel est l'impact de la crise sur l'emploi dans le territoire?

  • Emploi
  • 03/06/2020 à 15h00
  • 02:27
Quel est l'impact de la crise sur l'emploi dans le territoire?

1/1

Quel est l'impact de la crise sur l'emploi dans le territoire?

c. lips c. lips
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Les chiffres du chômage sont tombés la semaine dernière. Presque 26% de demandeurs d'emploi de catégorie A en plus par rapport à l'an dernier dans la région. Doit-on y voir les premiers effets de la crise économique ?

 E. Amato : Pas d'augmentation brute du nombre de demandeurs d'emploi sur le territoire
 D. Blandin : beaucoup plus de candidatures en Intérim

Il est, de l'avis de différents observateurs, encore trop tôt pour le dire. Effectivement le nombre de demandeurs d'emploi augmente. À Martigues et Istres par exemple, il y en a 1430 de plus en avril qu'en février 2020. Mais si l'on compare aux chiffres de 2019, les mois d'avril sont sensiblement les mêmes. 

Inévitablement, l'activité a chuté pendant les deux mois de confinement. Au sein de l'agence Pôle Emploi de Martigues, le nombre d'offres est passée de 500 à 50. Le directeur de l'agence, Éric Amato, précise : " On n'a pas vu pour le moment d'augmentation brute du nombre de demandeurs d'emploi. Il existe plusieurs catégories de demandeurs d'emploi et parmi eux, 30 à 40% travaillent, ils sont en Intérim. On observe un glissement de ces personnes vers la catégorie A qui représente ceux qui n'ont pas travaillé du tout. Il y a eu un amortisseur très efficace, qu'est le chômage partiel, qui a évité que les entreprises ne licencient en masse."

L'arrêt brutal des missions d'Intérim expliquerait les derniers mauvais chiffres du chômage. Aujourd'hui, le service public de l'emploi investit massivement dans la formation des demandeurs d'emploi pour que ceux-ci profitent de cette période de ralentissement de l'économie pour augmenter leurs compétences. "On a une certitude, ajoute Éric Amato, c'est que plus les personnes seront qualifiées et plus elles auront l'assurance de retrouver un emploi derrière."    

L'INTÉRIM RECRUTE 

Du côté de l'intérim, qui est souvent un bon indicateur de la situation de l'emploi, l'activité s'est intensifiée pendant le confinement dans certains secteurs comme la logistique. "On a recruté beaucoup de livreurs, de préparateurs de commandes ou d'agents de quai pour le fret notamment, souligne David Blandin, responsable de l'agence Interaction, installée à Martigues depuis un an tout pile. Et des gens qui n'étaient pas forcement du métier au départ."

Aujourd'hui, l'économie, et les recrutements qui vont avec, redémarrent lentement dans le bâtiment ou l'industrie notamment. Celle-ci représente la grande majorité des emplois sur notre territoire. Et si certaines missions confiées à l'intérim, dans la maintenance essentiellement, ont été mises en pause pendant les deux mois d'arrêt, les usines recommencent à faire appel à la main d'œuvre extérieure. "On recrute en CDI des chefs de chantier, des conducteurs de travaux, des techniciens en électricité", précise le responsable 

Ecoutez et regardez le témoignage de DAVID BLANDIN, responsable de l'agence d'intérim Interaction à Martigues. Il constate que la situation sur le marché de l'emploi est en train de se tendre. Ainsi que l'analyse d'ÉRIC AMATO, le directeur de l'agence Pôle Emploi de Martigues, qui conseille aux demandeurs d'emploi de se former en attendant la reprise.