Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Marseille. Le parcours du combattant des travailleurs handicapés

  • Emploi
  • 19/11/2013 à 16h35
  • 02:00
Principal obstacle pour trouver un emploi : la discrimination.

1/1

Principal obstacle pour trouver un emploi : la discrimination.

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

L'Agefiph organisait aujourd'hui au Parc Chanot de Marseille le 8ème Forum pour l'emploi des personnes handicapées, dont le taux de chômage s'élève en France à 22%. Ils étaient 2000 à s'y rendre pour tenter d'abréger leur parcours du combattant.

 L'interview de Patricia Marenco, déléguée régionale de l'Agefiph PACA-Corse.
 Les témoignages de Sylvie et Malik, travailleurs handicapés en recherche d'emploi.
Parmi les demandeurs d'emploi de la région PACA, le nombre de travailleurs handicapés a progressé deux fois plus vite que la moyenne en l'espace d'un an. Et ce malgré la loi du 1er janvier 2010, qui pénalise les entreprises n'engageant aucune action en leur direction, via une amende pouvant atteindre plus de 14 000 euros par personnel manquant. "Les entreprises préfèrent payer l'amende plutôt que de recruter", déplore Sylvie. "Ils n'ont pas confiance, les recruteurs s'imaginent que l'on est pas mobiles, que l'on est pas aptes". En reconversion professionnelle pour devenir agent administratif d'accueil, elle n'éprouve pourtant que quelques difficultés à écrire avec sa main droite, et a beaucoup d'autres qualités à faire valoir. "J'ai toujours travaillé jusqu'à maintenant, et je ne pense pas être moins bonne salariée depuis mon handicap", reprend-t-elle. "Une fois embauchée, je serais sur-motivée de prouver qu'une personne handicapée peut travailler tout à fait normalement".
Et des "Sylvie", il y en a des centaines, mises à l'écart pour de vulgaires préjugés. "Le handicap est le deuxième facteur de discrimination à l'emploi selon le dernier rapport de  la Halde*", précise Patricia Marenco, déléguée régionale de l'Agefiph**, l'organisme qui utilise les amendes des entreprises pour développer l'insertion professionnelle. "Il y a une fausse représentation de la population handicapée", explique-t-elle. "Les personnes en fauteuil roulant ne constituent par exemple que 3% des travailleurs handicapés, tandis que l'importante majorité d'entre elles ont simplement été reconnues inaptes au poste qu'elles occupaient par la médecine du travail". C'est pourquoi leur retour à l'emploi ne devrait être qu'une formalité... Aussi l'Agefiph met toutes les chances de leur côté, en multipliant les actions de sensibilisation et en fédérant les entreprises lors de salons de recrutement. Aujourd'hui à Marseille on en comptait 50, pour 2000 visiteurs.

En vidéos, l'interview de Patricia Marenco, déléguée régionale de l'Agefiph PACA-Corse, et les témoignages de Sylvie et Malik, travailleurs handicapés en recherche d'emploi.
(Images de Michel Montagne)

(*) Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité.
(**) Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées.