Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Le recteur de l'académie d'Aix-Marseille à Port-de-Bouc

Le recteur de l'académie d'Aix-Marseille à Port-de-Bouc

1/1

Le recteur de l'académie d'Aix-Marseille à Port-de-Bouc

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Ce lundi matin Bernard Beignier le recteur de l'académie d'Aix-Marseille était en visite dans deux établissements scolaires de la ville.

  Patricia Fernandez-Pédinielli au micro d'Ulrich Téchené
 Bernard Beignier au micro d'Ulrich Téchené
Le recteur d'académie Bernard Beignier a commencé sa matinée portdeboucaine au collège Frédéric Mistral, classé REP+ (Réseaux d'Education Prioritaire), pour assister à une remise de tablettes numériques aux élèves de 5ème. Après les ordinateurs portables dans le cadre du plan « 100% numérique », le Conseil Départemental depuis 2015 équipe les collégiens de tablettes. Une bonne moitié des collégiens du département en sont dotés à ce jour.

Dans la foulée, le recteur s'est rendu dans une classe de CM2 de l'école Anatole France. Le lien, c'est que ce groupe scolaire est l'un des trois avec Victor Hugo et Jean Jaurès à envoyer ses élèves vers le collège Mistral. Dans ce cadre, les CM1 et CM2 sont eux-aussi équipés de tablettes tactiles depuis cette année pour se préparer à l'entrée au collège, une tablette pour deux élèves. « En 50 ans on est passé de la plume Sergent-Major à la tablette, constate Bernard Beignier. Avec ces nouvelles méthodes d'apprentissage, on peut aller beaucoup plus loin dans la connaissance même, ça change la pédagogie en profondeur. Probablement dira-t-on un jour que le numérique a été la plus grande révolution depuis Gutenberg ». Loin de s'amuser avec, bien que la tablette soit un objet ludique à la maison, les élèves apprennent à s'en servir, retravaillant des textes qu'ils ont déjà rédigés à la main, créant des dossiers ou animant des blogs. De plus, ils n'ont plus besoin de quitter leur classe pour se déplacer dans la salle dédiée aux ordinateurs, c'est donc aussi un gain de temps, en plus de recevoir un enseignement qui évolue et s'adapte aux nouvelles technologies.

Enfin, cette évolution est un facteur de réduction d'inégalités sociales. « Je pense que l'utilisation du smartphone faite par beaucoup de jeunes est assez limitée, analyse Patricia Fernandez-Pédinielli maire de Port-de-Bouc, certaines familles ne peuvent pas équiper leurs enfants de ces outils dans ce qu'ils peuvent avoir d'éducatif. L'Education Nationale amène une réflexion sur l'outil tout autant que sur le contenu disponible sur internet ».

Devant le succès du projet, la municipalité reçoit maintenant les demandes d'autres écoles pour être elles-aussi équipées de tablettes : « La ville s'organise pour que toutes les écoles soient dotées de tablettes numériques », ajoute Patricia Fernandez-Pédinielli. Avec la réduction des inégalités devant le numérique, l'égalité de traitement est aussi de mise. En attendant l'arrivée du Haut-Débit dans tous les établissements scolaires.

En vidéo les interventions de Bernard Beignier recteur de l'académie d'Aix-Marseille et de Patricia Fernandez-Pédinielli maire de Port-de-Bouc.