Temps forts

Port de Bouc. Journée morte à Mongrand

Port de Bouc. Journée morte à Mongrand

1/1

Port de Bouc. Journée morte à Mongrand

G. Blardone G. Blardone
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Mobilisation hier devant le lycée Mongrand. Enseignants, parents d'élèves, et même élus se sont rassemblés pour alerter les pouvoirs publics sur la sortie prochaine de certains établissements des Zones d'Education Prioritaire.

 Les parents d'élèves du lycée Mongrand se sont mobilisés
 Christian CERBONI : Professeur de gestion au lycée Mongrand
 Patricia FERNANDEZ-PEDINIELLI : Maire de Port-de-Bouc
Les visages étaient graves et l'inquiétude se lisait dans les regards.

Les parents d'élèves du lycée Mongrand de Port de Bouc ont organisé, hier, un rassemblement pour évoquer les menaces qui pèsent, selon eux, sur l'établissement. Jusqu'alors classé en Zone d'Education Prioritiare, Mongrand pourrait bientôt être privé des avantages liés à cette ZEP.

Retour en 2014. Najat Valaud Belkacem la Ministre de l'Education fait passer une réforme de cet enseignement prioritaire. Sont concernés le primaire et les collèges. Pas les lycées. Pour ces derniers, un moratoire de 3 ans est proposé avec la promesse de "se revoir pour en discuter" au terme de l’échéance.
Alors que la date butoir de la période de réflexion approche, les syndicats comme les parents ne voient toujours rien venir.
Aucune garantie de pouvoir compter à la rentrée prochaine sur tous les dispositifs d'aides en faveur des élèves port de boucains....notamment des accompagnements éducatifs plus ciblés ou des effectifs réduits en classe.

Une opération de tractage était donc organisée, hier, devant les portes de l'établissement conjointement à une "journée morte" soutenue également par les enseignants.

Seuls 15 des 300 élèves (hors stages) se sont présentés pour honorer des convocations à des examens, mais l'immense majorité des adolescents se sont joints également au mouvement.

Patricia Fernandez-Pedinielli, la maire de la commune est venu se joindre aux protestations pour faire entendre la voix d'une contestation plus institutionnelle au moment où la ville fait l'objet d'une attention particulière de l'Etat en matière de rénovation urbaine.

Les enseignants tenteront d'interpeler sur le sujet directement la Ministre en visite lundi à Marseille à la veille d'une nouvelle journée d'action nationale, cette fois, dans ce dossier.
Les syndicats comptent notamment sur la proximité des échéances électorales pour que le gouvernement ne se risque pas à laisser la question en jachère.


En video :

-Quelques-uns des parents d'élèves de Mongrand mobilisés
-Christian CERBONI : professeur de gestion au lycée Mongrand
-Patricia FERNANDEZ-PEDINIELLI : maire de Port de Bouc

(Images et Interviews Karim Attab pour Maritima Médias)