Temps forts

Contre l'obésité, Miramas met de la vitamine dans les cantines !

Les ateliers d'Unis-Cité se dérouleront tous les mardis midi jusqu'à début juillet

1/3

Les ateliers d'Unis-Cité se dérouleront tous les mardis midi jusqu'à début juillet

Les ateliers d'Unis-Cité se dérouleront tous les mardis midi jusqu'à début juillet

2/3

Les ateliers d'Unis-Cité se dérouleront tous les mardis midi jusqu'à début juillet

Les ateliers d'Unis-Cité se dérouleront tous les mardis midi jusqu'à début juillet

3/3

Les ateliers d'Unis-Cité se dérouleront tous les mardis midi jusqu'à début juillet

C. Pietri C. Pietri
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Les écoles de Miramas participent jusqu'à la fin de l'année scolaire à l'opération nationale "Les Vitaminés". Objectif : prévenir l'obésité et le surpoids chez les enfants. 450 élèves déjeunant à la cantine participeront à des ateliers d'Unis-Cité.

 Marlène Hyvert, de l'association Unis-Cité
 Thierry Ricard, directeur éducation jeunesse à Miramas
Faire davantage d'exercices physiques et manger équilibré en consommant cinq fruits et légumes par jour... Un message dispensé depuis quelques années dans tous les médias. Et pourtant, plus de 15% de la population française est obèse, un enfant sur cinq en excès de poids, et les chiffres ne cessent d'augmenter. C'est pour cette raison que le ministère de la santé avait lancé un "Plan obésité" entre 2010 et 2013.
À Miramas, la direction éducation jeunesse a décidé de poursuivre l'action en s'associant avec les jeunes engagés d'Unis-Cité. Cette association, née en 1994, propose à des jeunes entre 16 et 25 ans de participer à des missions d'intérêt général pendant 6 à 9 mois. Ils sont 16 volontaires en service civique jusqu'à la fin de l'année scolaire, pour animer des ateliers autour de l'équilibre alimentaire dans sept écoles élémentaires de la ville.

"Jeu du béret pomme-poire-kiwi" à l'école Jean Moulin...
À l'heure du déjeuner, ce mardi, à l'école Jean Moulin, une quinzaine d'enfants participent au jeu du béret. Dans chaque équipe, des kiwis, des oranges, des ananas ou des pommes de terre... Qui doivent attraper le "béret" au milieu du terrain pour le ramener dans leur équipe. "L'idée, c'est que les enfants se réapproprient les fruits et les légumes et qu'ils en fassent quelque chose d'amusant. Une pomme va courir plus vite qu'une pâte... L'idée, c'est de faire rentrer ce concept dans leur tête. Ça leur permet aussi de faire un peu d'exercice", explique Marlène Hyvert, responsable d'antenne pour l'association Unis-Cité sur Aix et Miramas. [Mot mystère : couleurs]
Mais c'est sur plusieurs mois que les effets de ces ateliers se feront sentir. Les animateurs doivent permettre aux enfants d'intégrer les bases d'une alimentation saine. Un travail qui inclut la qualité des aliments que les enfants consomment en même temps que le temps accordé au repas.
Jusqu'à la fin de l'année scolaire, tous les mardis, les petits miramasséens de CM1 et CM2 participeront donc à des jeux et déjeuneront avec les animateurs pour améliorer leur comportement alimentaire. Une démarche qui sera poursuivie à la sortie des classes, à l'heure du goûter, lorsque les parents viennent les récupérer, mais aussi le mercredi, au centre social. Des ateliers de cuisine autour des fruits et légumes seront bientôt proposés aux parents, pour qu'ils puissent accompagner le dispositif à la maison. "Quand sur dix familles suivies, deux nous disent qu'elles ont réintroduit les fruits et les légumes, pour nous, clairement, c'est un succès !", conclut Marlène Hyvert.


Regardez en vidéo, un extrait des interviews de Marlène Hyvert, responsable d'antenne pour l'association Unis-Cité sur Aix et Miramas et de Thierry Ricard, directeur éducation-jeunesse à Miramas.

(Images et interviews : Cécile Pietri)