Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Bientôt, une école de cinéma à Martigues

Bientôt, une école de cinéma à Martigues

1/1

Bientôt, une école de cinéma à Martigues

S. André S. André
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

En octobre 2022, ouvrira une école de cinéma. 1000 visages, c’est ainsi qu’elle se nomme prendra place dans les locaux de Provence studio. Sa philosophie est de permettre aux jeunes de se former aux métiers du cinéma, en leur proposant un apprentissage intensif

Marine Plagne, vous êtes directrice générale de l’association 1000 visages. Cette association existe depuis 2006, mais c’est la première fois qu’elle créée une école ? De plus, en dehors de Paris ?

Oui, c’est la première fois que l’on se transforme en école. C’est tout nouveau. Notre association a été créée, par la réalisatrice Houda Benyamina, juste après les émeutes de Viry Chatillon, en Essonne. L’objectif était de faciliter l’accès aux métiers du cinéma et plus largement de la culture aux jeunes qui en sont éloignés pour des raisons économiques, sociales, géographiques, de les accompagner avec un groupe de professionnels, et leur proposer des ateliers d’écritures, de réalisation, des stages, des masters class, des ciné-clubs... Avec la sortie du film Divine de Houda Benyamina, en 2017, puis la Caméra d’or, Cannes, les César… tout cela s’est accéléré et on a eu un raz-de-marée de demandes. On a dû faire face et s’adapter. C’est comme cela que, petit à petit, s’est dessiné ce projet d’école.

 Où va-t-elle s’implanter, quand et quel sera son contenu ?

 Elle ouvrira ses portes en octobre 2022, dans les locaux de Provence Studio qui nous octroie une surface de 160 m2. Le Pays de Martigues réfléchit à nous trouver un autre local dans l’un des quartiers de la ville. Cette école professionnalisante, dont le statut est encore à définir, répondra à la demande des 16-30 ans d’aller plus loin dans la formation. Elle répondra aussi à la demande de la filière cinéma en main d’œuvre qualifiée. Deux cycles seront proposés, un tronc commun et une spécialisation. Les élèves, qui arriveront de différentes régions de France, choisiront la durée de leurs études en fonction de leur projet : devenir assistant réal, technicien ou réalisateur... Cela peut aller de deux à quatre ans. Ces formations seront gratuites. Les candidats devront juste s’acquitter de l’adhésion à l’association qui va de 20 à 40 euros.

Pourquoi avoir choisi le territoire du Pays de Martigues ?

Nous avons visité plusieurs structures en France, le Groupe Ouest en Bretagne, la Cinéfabrique à Lyon, l’Épopée à Marseille qui accomplit un travail incroyable dans les quartiers Nord… Dans toutes ces pérégrinations, c’est Provence studio qui a retenu notre attention par leur force d’innovation et leur esprit visionnaire. On a visité leurs locaux et on s’est bien entendu. Eux-mêmes ont une volonté d’accueillir de la formation. Les conditions, ici, sont idéales avec le soleil, la mer… Le Sud devient Hollywood et Martigues, avec sa plateforme cinéma, sait accueillir les tournages. Il y a un dynamisme, une envie de faire, de bouger, et de construire.

Photographie: Margaux Bouniol

https://www.1000visages.fr/

https://www.provence-studios.com/