Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Rentrée scolaire 2018. 292 postes en plus pour Aix-Marseille

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

L'Académie accueillera en 2018 902 élèves supplémentaires et sera donc dotée d'un renfort d'effectif, notamment dans le premier degré pour permettre le dédoublement des classes de CP et CE1 des Réseaux d'éducation prioritaire renforcés (Rep+).

"Les moyens humains et financiers, nous les avons, ça c'est absolument certain", déclarait hier Bernard Beigner en conférence de presse. Le dédoublement des classes de CP des Rep, comme celui des classes de CE1 des Rep+, prévus à la rentrée 2018, seront donc parfaitement digérés par l'Académie d'Aix-Marseille, même si le Recteur prévoit quelques "difficultés" dans certains établissements. "Il faudra certainement construire des locaux supplémentaires dès la prochaine rentrée et en prévision des rentrées à venir", indiquait-il. "Nous allons travailler sur instruction de notre ministre avec le Préfet pour trouver des surfaces supplémentaires, et avec les municipalités". Avec un taux de pauvreté au-dessus de la moyenne nationale, le département des Bouches-du-Rhône, qui concentre également près de 187 000 élèves, sera particulièrement concerné par ces aménagements. Il accueille 130 des 172 classes de CP en Rep de l'Académie, et 141 des 172 CE1 en Rep+ qui seront en partie dédoublées en septembre, justifiant la dotation de 261 postes d'enseignants supplémentaires dans le premier degré sur les 292 créations annoncées.
L'augmentation du budget alloué à l'Éducation Nationale, qui dépasse pour la première fois les 50 milliards d'euros en France, sera également utilisé pour financer le dispositif des "devoirs faits" destiné aux collégiens. "Désormais ils sont invités à faire leurs devoirs non plus à la maison, mais dans le collège, et bien sûr les professeurs ou les étudiants qui les accompagnent sont rémunérés", précise Bernard Beigner. "Il faut redire et répéter que le budget de l'Éducation Nationale représente quasiment la moitié du budget national, et que dans ce pays la scolarité complète d'un élève, de la maternelle au baccalauréat, coûte 115 000 euros, ce qui est une grande chance".

En vidéo, regardez l'interview de Bernard Beigner, recteur de l'académie d'Aix-Marseille.(Images de Nèle Grizard)