Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

L'économie repart pour les TPE et PME de notre région

M. Chaix M. Chaix
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Au 2e trimestre 2021, l'activité de nos entreprises reprend après une période compliquée liée à la pandémie. Une pénurie de main-d'oeuvre est néanmoins à déplorer et certains secteurs restent durement touchés. Le détail du baromètre économique de la profession comptable ⤵️

"Nous assistons à une véritable relance" affirme Colette Weizman, présidente de l'Ordre des Experts Comptables pour la région Sud. 45 000 entreprises ont été créées depuis le 1er janvier 2021 en région Sud. Les nouveaux entrepreneurs sont principalement des jeunes de 25 à 30 ans.

L'activité des entreprises repart à la hausse avec +13,7% de chiffre d'affaires comparé à 2020. Des disparités sont cependant notables entre les départements. Les Bouches-du-Rhône enregistrent une hausse de près de 14% quand les Hautes-Alpes affichent une baisse de -3,1%. 

Plusieurs secteurs illustrent cette relance. Il s'agit notamment de la construction (+21,7%), du commerce (+16,1%) et plus significatif encore le commerce de détail de meubles, favorisé par les différents confinements qui affiche une hausse de 48,3%. "Le quoi qu'il en coûte a parfaitement bien fonctionné" salue Colette Weizman. Le tsunami qu'on attendait n'a pas eu lieu pour les entreprises. Maintenant, bien sûr qu'il va falloir rembourser, mais nos chefs d'entreprises sont agiles et dotés de trésorerie. Je n'ai pas de craintes pour la suite."

D'autres secteurs affichent eux de grandes difficultés. Sans surprise, il s'agit du domaine de l'hébergement et de la restauration (-18,7% de baisse cumulée de chiffre d'affaire sur la période du 1er au 2e trimestre 2021 par rapport aux 1er et 2e trimestre 2020). 

"Placer l'humain au coeur de l'entreprise"

En 2020, près de 2000 entreprises du territoire ont été placés en liquidation judiciaire. Pour l'instant en 2021,  elles sont au nombre de 1400.

La crise économique a aussi provoqué une crise relationnelle et sociale au travail. "Aujourd'hui, la vraie difficulté, c'est l'humain" déplore Colette Weizman. "Il y a une pénurie énorme de main-d'oeuvre dans de nombreux secteurs comme la restauration, les transports routiers, ou l'hébergement." A titre d'exemple, la profession comptable manque de 2500 collaborateurs.

"Il faut désormais placer l'humain au coeur de l'entreprise,  mieux accompagner les reconversions professionnelles et surtout faire un effort sur les rémunérations pour inciter à l'embauche".

Demain, à la Foire de Marseille, l'Ordre des experts comptables va signer une convention avec la Chambre des Commerces et d'Industries. Un accord qui prévoit des axes d'accompagnement pour les entreprises, et notamment celles qui sont en difficulté depuis la crise.