Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

L'activité économique de notre Région Sud est restée dynamique en 2019

L'activité économique de notre Région Sud est restée dynamique en 2019

1/1

L'activité économique de notre Région Sud est restée dynamique en 2019

M. Chaix M. Chaix
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Par rapport au bilan national, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'activité économique est restée globalement dynamique sur l'année 2019. L’emploi a progressé et le taux de chômage a diminué significativement. La création d'entreprises a elle aussi augmenté. Tout le détail du dernier bilan de l'INSEE, juste avant la rupture liée à la crise sanitaire

 

L'Institut National des Statistiques et des Études Economiques (INSEE) livre comme chaque année, le bilan économique de notre région et les voyants sont au vert pour 2019. C'est d'ailleurs une première depuis 10 ans, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, le taux de chômage est passé sous le seuil des 10%. Dans le même temps, l'emploi salarié a poursuivi sa progression et 23 000 postes ont été créés. Les entreprises  se sont elles aussi multipliées (+16,3% d'entreprises créées), le nombre d'allocataires du RSA a diminué et le nombre de prêts accordés par les banques est resté très dynamique.

Le boom du tourisme

La fréquentation touristique en hausse dans notre région a surtout été portée par les hôtels. Sur la seule année 2019, 39 millions de nuitées ont été enregistrées. Il s'agit essentiellement de touristes venant du reste de la France, la proportion de touristes étrangers se faisant plus timide.  Le transport de voyageurs par avion, soutenu par le low-cost, marque lui aussi un nouveau record. Il a franchi en 2019 le cap des 25 millions de passagers. L'activité maritime est restée elle aussi soutenue grâce à l'attractivité des croisières.

La stabilisation du marché immobilier neuf

Dans un contexte pourtant incertain, en 2019, le marché de la construction a résisté en Provence-Alpes-Côte d’Azur, après une année 2018 difficile. Le nombre d’autorisations de construire reste au niveau de 2018, mais les mises en chantier sont moins nombreuses, conséquence de la forte diminution des autorisations précédentes. Les mises en vente de logements neufs sont en fort recul dans la région,mais les prix restent sur une tendance à la hausse.

Gel, canicule et sécheresse mettent à l’épreuve les productions et les marchés agricoles

La campagne agricole 2019 en Provence-Alpes-Côte d’Azur est marquée par des conditions météorologiques défavorables à la production. Les rendements de l’ensemble des fruits et légumes d’été sont réduits. Les récoltes de cerises, pêches, pommes et salades d’hiver tirent cependant leur épingle du jeu et sont bien valorisées. La situation est plus difficile sur les marchés des raisins de table, melons et tomates anciennes. La vendange régionale est elle aussi en baisse, victime du gel de printemps et de la sécheresse estivale. Mais l’export de vins se porte toujours bien, en dépit des surtaxes douanières américaines instaurées à l’automne. Les plantes à parfum aromatiques et médicinales ont quant à elles toujours le vent en poupe avec des surfaces toujours en hausse, malgré un marché de plus en plus concurrentiel.

La crise sanitaire, une rupture brutale

Au 7 mai 2020, l'activité a diminué de 33% en Provence-Alpes-Côte d’Azur par rapport à une situation « normale ». La région a ainsi subi un choc économique de même ampleur que celui de
l’ensemble de la France. Certains secteurs d’activité ont assez bien résisté et fonctionné à un rythme proche de la normale, parce qu’ils recourent massivement au télétravail ou répondent à des besoins dits « essentiels » (agriculture, agroalimentaire, santé, énergie...).

D’autres secteurs ont au contraire été durement touchés. Il s'agit principalement des secteurs de l'hébergement-restauration, des commerces non-alimentaires, ou encore de la construction. Dans la région, un salarié sur quatre et près de la moitié des non-salariés travaillent dans un de ces secteurs très fortement impactés. Au mois d’avril 2020, la région enregistre 2 367 créations d’entreprises toutes catégories confondues, soit une baisse de 64 % par rapport à avril 2019. Le nombre de demandeurs d’emplois inscrits dans les catégories A, B et C augmente de 8,3 % entre fin février et fin avril, soit 39 500 personnes supplémentaires.