Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Ouverture à la concurrence, la SNCF soigne ses rails

M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

L'année 2020 signera la fin définitive du monopole de la SNCF sur le transport ferroviaire des voyageurs, tant pour les lignes grandes vitesses que pour les lignes régionales.

D'où l'urgence de remettre en état et de moderniser un réseau ferré vieillissant, c'est la mission de SNCF Réseau (ex RFF), l'un des deux établissements publics avec SNCF Mobilités qui, lui, gère la partie transport des voyageurs et des marchandises (chapeautés par l'établissement SNCF, les trois mueront en sociétés anonymes dès 2020) .
A l'heure actuelle c'est entre 1000 à 1500 kilomètres de rails qui sont changés chaque année sur l'ensemble du territoire national. Et la région Sud n'est pas en reste, en 2019, SNCF Réseau PACA mobilisera 241,5 millions d'euros sur fonds propres - 153,5 affectés à la modernisation, 88 à la maintenance. Parmi les nombreux chantiers du département des Bouches-du-Rhône, les deux plus importants sont le renouvellement de 40 km de voies entre Marseille et Toulon et les travaux de sécurisation anti-inondation à Arles (chacun d'un montant similaire de 70 millions d'euros), sans oublier  la première tranche de travaux de Marseille - Gardanne - Aix-en-Provence.
Plus proche de l'étang de Berre, l'emblématique ligne de la Côte Bleue, une centenaire très coûteuse à entretenir mais qui, notamment sur la portion entre la Couronne et l'Estaque, est l'une des plus belles vitrines de la SNCF (tout en étant utilisée quotidiennement par 1300 à 1500 passagers au titre de transport en commun classique). Suite aux effondrements et inondation dont elle a été victime l'année dernière, 35 millions lui seront consacrés pour la rénover et la sécuriser, ce qui occasionnera sa fermeture complète vers la fin de l'été 2020 jusqu'au printemps 2021.
Aménagement également de Vitrolles Aéroport Marseille Provence en vue de développer le trafic via cette gare encore sous-exploitée. 
Aucune fermeture de gare, ni de ligne n'est prévue.
Quant à l'énorme dette que traîne la SNCF depuis des décennies et qui ne cesse d'augmenter - elle dépassera les 50 millions en 2020 - l'Etat en prendra une grande partie à son compte, près de 35 millions, afin de rendre concurrentielle la future société privée. 

En matière d'infrastructures ferroviaires, la région Sud, c'est : 
• 1 289 km de voies exploitées dont 238,5 km de ligne à grande vitesse, soit 4,4 % du réseau national • 20 lignes ferroviaires • 326 passages à niveau • 1 606 ouvrages en terre • 9 186 ouvrages d’art dont 2 686 ponts rails et viaducs, soit 11 % du patrimoine national, 2 307 murs de soutènement, 8 passages souterrains, 68 passerelles, 3 599 petits ouvrages sous voies, 518 ponts routes • 191 tunnels • 47 % du réseau est électrifié • 1 100 trains par jour

En vidéo, l'interview de Jacques Frossard : le directeur régional de SNCF Réseau évoque l'ouverture à la concurrence, quelques grands chantiers, la ligne de la Côte Bleue, le frêt à Miramas et Vitrolles Aéroport

 

(interview et images : Michel Montagne / Maritima Médias)