Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Miramas: un pas de plus vers la rénovation de la gare de triage

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le principe d'une grande table ronde a été acté pour entamer la rénovation en profondeur de la gare de triage. Enjeu majeur autant pour l 'économie que l'environnement dans la région.

« Monsieur le Député, la gare de triage de Miramas constitue un maillon stratégique et il nous faut le conforter et le développer. Je vous confirme saisir Mr le Préfet sur ce sujet pour qu'il organise au plus tôt cette table ronde ».

Voici un extrait de la réponse de la présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence Martine Vassal, à la lettre du député Pierre Dharréville et des maires alentours -Frédéric Vigouroux maire de Miramas en tête-, qui l'alertaient sur le rôle essentiel de la gare de triage dans la région; que ce soit pour le Grand Port Maritime de Marseille donc de l'économie régionale, du trafic autoroutier donc de l'environnement ou plus localement de la ville de Miramas. Une étude de la direction régionale de l'environnement (DREAL) quantifie plus de 200 milles camions supplémentaires sur les routes si la gare venait à fermer.

Depuis plus de 10 ans, les syndicats cheminots avec le maire de Miramas se battent pour la rénovation de cette gare de triage, la plus importante du sud de la France. Tous sont conscients que laisser la vétusté gagner les installations entraîne inexorablement leurs fermetures si rien n'est engagé en terme d'investissement. Aujourd'hui, 16 millions d'Euros seraient nécessaires à la modernisation de cet outil industriel. Le principe d'une table ronde organisée par l'Etat, à travers le Préfet, réunissant tous les acteurs économiques et politiques touchés par le sujet est une très officielle reconnaissance de cet enjeu. Une véritable étape pour la pérennité du site.

En vidéo la réaction de Frédéric Vigouroux, maire de Miramas, interrogé après son discours des vœux à la population.